Publiée le

Le printemps entraine son lot de failles dans les rues

La dernière saison hivernale ne cédera pas sa place sans y laisser de traces. Les nombreuses périodes de gel et de dégel subies au cours des derniers mois ont fragilisé la chaussée et multiplié les nids-de-poule tant à Victoriaville que sur l'ensemble du territoire québécois. Afin de colmater ces trous, de deux à quatre équipes de la Ville, selon la période, parcourent les rues de Victoriaville depuis déjà quelques semaines.
Les résidentes et résidents de Victoriaville peuvent signaler à tout moment la présence de nids-de-poule au http://vic.to/niddepoule. Il est également possible de le faire en contactant le Service aux citoyens au 819 758-1571.

André Bellavance "La Ville investit plus de 350,000 dollars par année dans la réfection des rues, alors que 4,2 millions de dollars seront déboursés en travaux de pavage, réfection de trottoirs et autres pour 2018. Saviez-vous que la ville totalise plus de 385 kilomètres de rues et, qu’avec la venue du printemps, les effectifs peuvent boucher jusqu'à 500 nids-de-poule par jour? Aidez-les donc à déceler ces trous dans la chaussée en les signalant", mentionne le maire de Victoriaville, monsieur André Bellavance.

La population peut signaler la présence de nids-de-poule à tout moment par le biais du site Web de la Ville de Victoriaville:

Signaler un nid-de-poule

Il suffit de préciser la localisation et d'y joindre, si possible, une photo. Il est aussi possible d'aviser la Ville auprès du Service aux citoyens en composant le 819-758-1571.

 

Il est important de bien situer le lieu de la réfection à effectuer afin de bien diriger les équipes municipales.

"Nous avons commencé à colmater les nids-de-poule, mais il faut savoir que ce travail n'est possible que lorsque la chaussée est sèche. Le travail sera donc optimal dès la fin de la fonte de la neige. Et comme par les années passées, nous priorisons les grandes artères et les secteurs problématiques signalés par les citoyennes et citoyens", mentionne monsieur Michel Lachapelle, directeur du Service des travaux publics à la Ville de Victoriaville.

L'opération consiste à nettoyer l'intérieur dudit nid-de-poule et à l'obstruer en appliquant de l'asphalte tiède. Il n'en demeure pas moins que la Ville ne s'affaire pas seulement à réparer ces trous, mais tente de les prévenir par le biais d’un programme rigoureux d'entretien. Une chaussée asphaltée, en début de vie, se dégrade lentement.

"Au terme de dix à quinze années, selon la densité de la circulation, le phénomène s'accélère et c'est alors que la Ville se doit de prévenir l'apparition de fissures dans les rues en effectuant divers travaux de réfection, tels que le planage et le pavage. Ces interventions permettent normalement de prolonger la durée de vie d'une chaussée de cinq à dix ans ", conclut monsieur Lachapelle.

Thématiques associées
entretiennettoyagenid de poulenid-de-poulenids de poulenids-de-poulepavageprintempsprintemps 2018réfectionréparationruesservices aux citoyenssite Webtravauxtravaux publicstrous

  Fil de nouvelles