Publiée le

L'Ordre Victorien remis à quatre récipiendaires émérites

La Ville de Victoriaville, en collaboration avec les Fêtes Victoriennes, a procédé à la remise de l’Ordre Victorien, sa plus haute distinction honorifique, dans le cadre d’une cérémonie protocolaire tenue le 28 septembre 2021 au Pavillon Arthabaska. Les quatre récipiendaires sont : Daniel Mercier, Rock Tourigny, le Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable et, à titre posthume, Thomas Grégoire.
L'Ordre Victorien remis à quatre récipiendaires émérites

La Ville de Victoriaville, en collaboration avec les Fêtes Victoriennes, a procédé à la remise de l’Ordre Victorien, sa plus haute distinction honorifique, dans le cadre d’une cérémonie protocolaire tenue le 28 septembre 2021 au Pavillon Arthabaska. Les quatre récipiendaires sont : Daniel Mercier, Rock Tourigny, le Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable et, à titre posthume, Thomas Grégoire. 

« Victoriaville se distingue par ses initiatives et son dynamisme que ce soit au niveau économique, social ou communautaire. Si elle le fait si bien, c’est grâce à des ambassadeurs tels que vous qui nous permettez de rayonner bien au-delà de nos frontières. Victoriaville, berceau du développement durable, c’est grâce à vous ! » a déclaré le maire, André Bellavance.

Daniel Mercier

En plus de sa carrière de 33 ans au Cégep de Victoriaville, Daniel Mercier a été un membre actif au sein du Conseil d’administration de la Caisse Desjardins. Il a soutenu de nombreux projets, apportant une contribution significative à la vie sociale, culturelle, sportive et économique de la région. Au cours de la dernière décennie, il a joué un rôle important dans l’implantation et le développement de la Maison Marie-Pagé, une des causes qui lui tient particulièrement à cœur.

Rock Tourigny

Soucieux du bien-être de l’ensemble des individus, Rock Tourigny a œuvré à l’amélioration de la condition de vie des gens de sa communauté et d’ailleurs. Bien connu pour le Groupe Solidarité Jeunesse qu’il a mis sur pied, il a permis à de nombreux jeunes de s’ouvrir sur le monde, tant par des actions bénévoles à l’échelle locale, que par des stages humanitaires à l’international. Il a aussi participé à de nombreux projets visant au mieux-être de tous, incluant la création du Hublot, devenu la Maison Raymond-Roy, le projet Boîte à lunch, la journée Normand-Maurice et la journée Raymond-Roy. 

Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable

Par ses actions de sensibilisation, d’intervention et d’éducation, le Centre de Prévention suicide Arthabaska-Érable accomplit une mission fondamentale, soit de promouvoir la vie. Depuis ses débuts en 1986, l’organisme continue de développer son offre de services afin de répondre aux besoins des individus en crise, mais aussi des proches endeuillés à la suite d’un suicide. Consciente de l’accroissement de la détresse, notamment chez les jeunes, l’équipe travaille actuellement à développer divers outils, dont une nouvelle ligne d’écoute téléphonique et un nouveau programme de prévention.

Thomas Grégoire

Thomas Grégoire a contribué au développement économique de la région en fondant l’entreprise T. Grégoire, devenue Vic Metal inc., puis Vicwest. En plus d’être un pionnier dans l’industrie du revêtement métallique, il a été très actif au sein de sa communauté, en apportant son support à des organismes humanitaires, sociaux et sportifs. Monsieur Grégoire a occupé le rôle de conseiller municipal, a compté parmi les membres des Chevaliers de Colomb et a été le président fondateur de l’Œuvre des terrains de jeux de Victoriaville (OTJ). 

À propos de l’Ordre Victorien

Cette prestigieuse reconnaissance honore des personnes et des organisations dont les actions ont façonné la vie des citoyennes et des citoyens de Victoriaville, et dont la portée rayonne sur l’ensemble de la région.

La médaille de l’Ordre Victorien, une idée originale des Fêtes Victoriennes et une réalisation du Musée du Bronze d’Inverness, représente, par son concept visuel, l’attachement de la Ville de Victoriaville à la famille et à l’environnement. La maxime Nil volentibus arduum, qui signifie « À cœur vaillant, rien d’impossible », illustre la volonté de Victoriaville de se renouveler, encore et toujours, de façon à offrir à toute sa population un environnement propice à son développement harmonieux et durable.


Consulter le communiqué original Thématiques associées
Ordre VictorienFêtes VictoriennesreconnaissanceMusée du Bronze d'Inverness

  Fil de nouvelles