Les fenêtres qui parlent

Une initiative de culture participative et participation culturelle se déroulant les 27, 28 et 29 septembre 2019 sur la rue Victoria de Victoriaville, entre le boulevard Jutras et le cimetière Saints-Martyrs-Canadiens.

Cette activité est proposée dans le cadre des Journées de la Culture.

La photo utilisée en couverture montre une oeuvre de l'artiste Annie St-Jean.

 

À propos du projet

Les fenêtres qui parlent, c'est un jumelage entre des artistes et des citoyens qui transformeront les fenêtres et les balcons d’une rue en espace d’exposition artistique le temps d’une fin de semaine.

Un concept qui prouve son efficacité depuis 18 ans dans de nombreux quartiers de Lille, France et depuis plus de 10 ans à Montréal.

C'est l'occasion de...

  • Donner un caractère particulier à une rue durant toute une fin de semaine
  • Permettre aux citoyens de se réapproprier leur rue / quartier
  • Créer un espace de rencontre convivial
  • Favoriser l’échange et la discussion entre artistes et citoyens
  • Favoriser la cohésion sociale du quartier
  • Donner de la visibilité hors les murs et un espace de création in situ aux artistes de la région
  • Faire découvrir l’art et la culture aux citoyens

Nouveauté

Cette année, l'artiste peut choisir jusqu'à 3 résidences précises, et les organisateurs tenteront de lui attribuer l'une d'entre elles lors du jumelage.

Notez que les créations en concordance avec la thématique La rencontre des Journées de la Culture 2019 seront privilégiées.

 

Installations prévues

Sur la rue Victoria, entre le boulevard Jutras Est et le cimetière.

AdresseArtiste
220 rue Victoria
1er étage
Laurent Luneau
Art visuel
245 rue Victoria
2e étage
Collectif Bonneau-Knight
Art visuel
248 rue Victoria
1er étage
Carole Hébert
Art visuel
249 rue Victoria
1er étage
Linda Vachon
Art visuel
253 rue Victoria
2e étage
Bernard Rousseau
Art visuel
254 rue Victoria Josée Lachance
Art visuel
267 rue Victoria
1er étage
Vicky Larochelle
Art visuel
279 rue Victoria Denis D'Amour
Art visuel
286 rue Victoria
1er étage
Francine Péloquin
Art visuel
294 rue Victoria
1er étage
Nathalie Bellerose-Hamel
Art visuel
308 rue Victoria
1er étage
Caroline Moreau
Art visuel
Cimetière Andrée-Anne Laberge
Art visuel
Cimetière Nancy Shaink
Création collective

Voir la carte

 

Appel aux artistes

Nous invitons les artistes à participer à cet événement qui se veut convivial et festif.

L'artiste peut présenter sa création comme il le veut:

  • installation in situ;
  • création en direct;
  • performance;
  • toile;
  • bannière;
  • etc.

Si vous souhaitez participer, veuillez déposer votre candidature en nous faisant parvenir quelques informations vous concernant (CV, démarche ou lien web) ainsi qu'une idée de la création que vous souhaitez présenter (format, médium). Ceci nous permettra de vous jumeler avec un résident qui offre un espace correspondant à votre création.

Terminé pour 2019

  • Assurez-vous d'avoir pris connaissance des conditions du projet au préalable;
  • Les artistes seront contactés à la fin du mois d'août pour les informer du jumelage;
  • Les créations alignées avec la thématique La rencontre des Journées de la Culture 2019 seront privilégiées.
  • La sélection des artistes sera basée sur la valeur artistique et le caractère novateur des propositions, sur l'utilisation prévue de l'espace, la diversité des pratiques et des médiums et sur le respect des conditions.

 

Pourquoi les fenêtres?

Les fenêtres changent le quotidien des rues, y mettre des oeuvres d’art permet de susciter la curiosité des passants, leurs émotions, leurs questionnements...

"C’est la culture qui fait de nous ce que nous sommes et qui bâtit notre identité. C’est également elle qui contribue à réduire la pauvreté et qui ouvre la voie à un développement prioritairement humain, inclusif et équitable. Sans la culture, aucun développement ne pourra être durable." -UNESCO

 

Implication de l'artiste

Avant de déposer leur candidature, les artistes participant aux Fenêtres qui parlent s'engagent à respecter les conditions suivantes.

 

1. Une rencontre/échange ou contact préalable avec le résident

Vous recevrez les coordonnées (adresse, téléphone et courriel) du résident auquel vous aurez été assigné afin de vous présenter, de voir l’espace alloué par le résident et de convenir avec lui des particularités pour l’installation et la sécurité de votre œuvre.

 

2. L’installation et le démontage de l’œuvre

L’installation se fait le jour de l’évènement (le vendredi 27 septembre 2019) ou la veille. À vous de planifier l’heure exacte avec le résident. La rue sera fermée dès 13h.

Nous vous demandons de démonter votre œuvre le dimanche 29 septembre en fin d’après-midi, autour de 16h.

Le vernissage est prévu le vendredi 27 septembre 2019 en formule 5@7.

 

3. Présence sur place

L’idée principale du projet Les fenêtres qui parlent est de créer un espace de rencontre et d’échange entre artistes et citoyens. Votre présence au vernissage est donc grandement souhaitée.

Comme l’événement se veut convivial, nous vous invitons à apporter quelque chose à partager (bouchées, biscottes, recette spéciale, fromages, chips, etc.), en formule pot-luck.

Vous n’avez pas à être présent toute la fin de semaine.

 

4. Compensation financière

Un dédommagement monétaire de 100$ (125$ pour les collectifs) vous sera attribué afin de couvrir certains de vos frais (transports, repas, etc.).

 

Facteurs de succès

S’appuyant maintenant sur plusieurs années d’expérience, l’équipe des Fenêtres qui parlent de Montréal nous ont partagé certains éléments qui facilitent le déroulement de l’événement.

 

Les intempéries

Votre œuvre doit pouvoir vivre avec la météo.

Certaines maisons offrent une galerie avec un toit mais lorsqu’il vente la pluie balaye dans tous les sens. Il est toujours possible de vous organiser avec votre résident, à savoir s’il est prêt à entrer l’œuvre à l’intérieur de sa maison pour la mettre à l’abri en cas de besoin. Cela doit être facile pour lui, il est de votre responsabilité de voir avec lui.

L’évènement aura lieu, beau temps mauvais temps, si vous voulez que votre travail soit vu tenez compte de ce facteur car le résident n’est pas tenu d’ouvrir sa porte aux passant.

L’œuvre devrait être accessible de l’extérieur et une fois à l’intérieur elle est à l’abri de la pluie mais aussi des regards.

 

La sécurité

Vous êtes responsable de la sécurité entourant votre oeuvre.

Nous demandons au résident de faire tout en son possible pour assurer la sécurité de l’œuvre, toutefois, en cas de bris, il ne sera pas tenu responsable. Voyez comment vous pouvez-vous organiser avec lui. Vous pouvez par exemple demander au résident de mettre l’œuvre à l’abris dans la maison pour la nuit ou la déplacer à l’arrière de la maison.

 

L’installation et/ou l'accrochage

Nous vous suggérons de prévoir avec le résident les possibilités d’accrochage ou d’installation, c'est-à-dire le lieu et la façon de fixer les éléments de votre travail. Gardez en tête que la qualité de la présentation joue pour beaucoup sur le regard que porte le passant.

 

Besoins techniques

Certains d’entre vous travaillent peut-être avec de l’électricité à des fins de projection ou d’éclairage, vous devez nous faire part de ces besoins et réfléchir aux solutions qui vous permettront de vous installer convenablement.

Le jumelage avec une maison qui convient sera plus facile si vous partagez cette information avec nous.

 

Ville de VictoriavilleAtoll Art ActuelRéso Asso Métro

Thématiques associées
Les fenêtres qui parlentJournées de la CultureartscultureCulture d'ici