Adaptation aux changements climatiques

 

Mise en contexte

Partout dans le monde, les catastrophes naturelles sont en hausse (+74% sur les 20 dernières années) et les impacts du réchauffement climatique se font sentir. Les inondations, les canicules et les tempêtes en sont des conséquences bien réelles.

Selon la communauté scientifique internationale, il faut limiter la hausse du réchauffement planétaire à 1,5°C pour éviter les pires impacts. Nos choix et actions des prochaines années seront déterminants.

Consciente des événements climatiques qui pourraient affecter son territoire, Victoriaville a décidé d’agir en s’engageant dans une démarche d’adaptation aux changements climatiques afin de mettre à jour ses pratiques de gestion concernant les quatre volets suivants:

  • Environnement naturel et biodiversité,
  • Santé, société et développement économique,
  • Infrastructures et mobilité,
  • Services municipaux.

Concrètement, une étude approfondie du territoire de la ville a été réalisée afin de cibler les secteurs vulnérables de la ville. Puis, en se basant sur les projections climatiques les plus récentes publiées par le consortium OURANOS, un plan d’actions qui présentera des mesures d’adaptation pour Victoriaville, sera mis sur pied.

Ce projet est réalisé grâce au Programme de soutien à l’intégration de l’adaptation aux changements climatiques à la planification municipale (PIACC) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation et du ministère de la Sécurité publique. Ce programme s’inscrit dans le cadre du plan d’action sur les changements climatiques du gouvernement du Québec, financé par le Fonds vert.

Pour en savoir plus sur la déclaration d’engagement Unis pour le climat de l’Union des municipalités du Québec, visitez le pourleclimat.ca.

 

C'est quoi l'adaptation?

L’adaptation est complémentaire aux initiatives de réduction des émissions de GES – plan de réduction en cours d’élaboration.

L’adaptation est une façon efficace de faire face aux effets des changements climatiques (infrastructure verte, gestion des risques de catastrophe, protection et restauration des milieux naturels, etc.).

Si on ne fait rien :

On sera plus souvent en mesures d’urgence, plus de refoulement d’égout, plus de problématique en lien avec les cours d’eau (ruisseau Bernard) et ça coutera beaucoup plus cher.

 

Pourquoi faut-il s'adapter?

Événements climatiques : Vagues de chaleur, sécheresse, verglas, inondations, etc.

À Victoriaville, aujourd’hui, 30% de la population sont moyennement à très fortement vulnérables aux vagues de chaleur.

Il faut considérer les changements climatiques dans l’ensemble des décisions pour assurer la sécurité, la santé et le bien-être de notre communauté.

 

Vision

Victoriaville, une ville déjà engagée dans le développement durable, est en mesure de réduire les impacts des changements climatiques sur son territoire à l’aide d’une stratégie résiliente ancrée dans une planification verte, urbaine et basée sur sa collectivité.

 

Portrait climatique de Victoriaville

Projections climatiques : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et Ouranos - Consortium sur la climatologie régionale et l'adaptation aux changements climatiques.

Augmentation de la température moyenne annuelle pour l’horizon 2050 selon le scénario d’émission modérées de : 2,4°C

(scénario élevé: 3,1°C)

Augmentation des vagues de chaleur.
(nombre de jours où la température dépasse 30°C)

Pour l’horizon 2050, pour le scénario d’émissions modérées le nombre annuel de jours augmenterait de : 12,9 jours.

(le nombre annuel de jours où la température a dépassé le seuil de 30°C entre 1976-2010 était de 6 jours) (scénario élevé: 21,9 jours).

Augmentation des précipitations.

Pour l’horizon 2050, pour le scénario d’émission modérées, c’est une augmentation des précipitations totales annuelles liquides de : 88 mm.

(scénario élevé: 142 mm).

Diminution de l’enneigement.

Pour le sud du Québec, entre 1970 et 1999 il a été observé que la moyenne de la durée de l’enneigement était de 150 jours. À l'horizon 2050, c'est une coupure de 45 à 65 jours qui est envisagée (scénario d’émissions élevées) et en 2080 la durée annuelle de l'enneigement sera inférieure à 20 jours.

Modification du nombre de cycle gel-dégel (journée où la température moyenne quotidienne oscille sous et au-dessus de 0oC en 24 h).

Pour l’horizon 2050 par rapport à la période 1981-2010, les projections anticipent une baisse du nombre annuel d’événements de gel-dégel de : 11,2 jours.

Mais il y aura une concentration des événements de gel-dégel en hiver.

Augmentation des épisodes de sécheresse durant l’été.

Une tendance de réchauffement plus vite en été qu’en hiver, plus précisément pendant août et septembre ainsi qu'un allongement des épisodes de jours consécutifs sans précipitation pour la saison estivale.

Possibilité de réduction de vents en été et faible augmentation de la vitesse des vents.

Pas de tendance claire.

Hausse des événements extrêmes de précipitation: Entre 4% à 6%.

 

50 mesures d'adaptations

En voilà quelques-unes:

  • Encourager et favoriser l’accès du public aux différents points d’eau existants (augmenter le nombre de fontaines d’eau, de jeux d’eau, de station de brumisation, etc.)
  • Élaborer un plan de communication afin d’être prêt pour diffuser des alertes en cas d’événements météorologiques extrêmes ou de situations d’urgence
  • Augmenter la canopée sur le territoire de la Ville (déterminer l’indice de canopée et définir une cible)
  • Plantation d’arbres à moyen et grand déploiement dans les zones identifiées d’îlots de chaleur dans les emprises de la Ville (objectif d’augmentation de 5 % de la couverture boisé)
  • Règlementer pour obliger la revégétalisation des bandes riveraines privées en milieu urbain
  • Adopter des mesures de diminution de la consommation d’eau par des modifications de la règlementation (ex: limiter l’arrosage des pelouses existantes à une fois par semaine ou à l’interdire en tout temps)
  • Ajouter à la planification l’implantation de solutions de verdissement lors des projets de renouvellement d’infrastructures municipales
  • Réaliser des projets pour réduire les surfaces minéralisées autant municipaux, résidentiels et ICI
  • Augmenter les superficies drainées vers des infrastructures vertes de gestion des eaux pluviales
  • Favoriser la maintenance, les réparations et l’entretien des structures et des bâtiments municipaux par des projets novateurs
  • Mettre en place des projets qui peuvent augmenter la résilience de l’approvisionnement alimentaire local et diffuser l’information aux citoyens
  • Dans les activités de verdissement municipales, accroitre la proportion de végétaux indigènes résilients face aux changements climatiques
  • Tenir en compte le PRMHHN de la MRC pour la réalisation de projets liés à la protection et la création d’espaces naturels en milieu urbain pour favoriser la biodiversité
  • Mettre en place des outils d’aménagement pour mieux encadrer les usages dans les espaces d’inondabilité, de mobilités des cours d’eau et dans les milieux humides riverains
  • Réaliser des actions de sensibilisation citoyenne concernant les effets néfastes sur la santé et l’environnement de l’usage des pesticides
  • Mettre en place des programmes et des outils de sensibilisation sur la lutte au déclin de la biodiversité, sur la protection des milieux naturels et sur leurs rôles dans la résilience face aux changements climatiques
  • Informer les citoyens des mesures à prendre pour réduire au maximum les risques de dommages matériels, de perturbation des activités et de blessés lors des événements extrêmes
  • Mener des activités de sensibilisation sur l’importance de la préparation aux situations d’urgence et des plans d’intervention d’urgence

 

C'est quoi la suite?

  • Mettre en place un comité de suivi des mesures
  • Réaliser des bilans annuels des actions réalisées
  • Mettre à jour le plan d’action après 3 ou 5 ans
  • Réaliser un plan de communication pour diffuser l’avancement
  • Intégration aux états financiers

 

Déroulement de la démarche

DateJalon ou livrable
Juillet 2020 Démarrage du projet
Novembre 2020 Portrait du territoire
Décembre 2020 Évaluation des impacts du climat actuel et futur
Mai 2021 Sondage en ligne
Mai 2021 Consultation publique #1
Juin 2021 Analyse de vulnérabilité
Août 2021 Traitement des risques
Septembre 2021 Consultation publique #2
Octobre 2021 Plan d'action aux changements climatiques
Mars 2022 Plan d'adaptation aux changements climatiques

 

Compte-rendu de la première consultation publique sur le plan d’adaptation aux changements climatiques

Le 18 mai 2021, les citoyens de Victoriaville ont été invité à parler de leurs perceptions et préoccupations face aux changements climatiques et aux vulnérabilités de leur territoire.

 

Objectifs de la consultation

  1. Comprendre quels sont les risques liés aux changements climatiques sur le territoire de Victoriaville;
  2. Présenter le processus de réalisation d’un plan d’adaptation;
  3. Collecter les perceptions et préoccupations des citoyens face aux changements climatiques;
  4. Identifier les enjeux et les risques qui pourraient avoir été omis.

 

Atelier de travail participatif

La cinquantaine de participants a été répartis en 5 groupes de travail, les citoyens et parties prenantes ont travaillé sur 4 thématiques:

  • Biodiversité;
  • Eau;
  • Infrastructures;
  • Santé de la population.

Dans une première partie, les participants ont partagé leurs connaissances sur l’historique des événements climatiques ayant touché Victoriaville puis dans une deuxième partie, ils ont échangé concernant leurs perceptions face aux risques associés aux changements climatiques sur leur territoire.

 

Voici les points principaux qui en sont ressortis

Sujets en adaptation climatiquePoints historiquesRisques associés aux événements climatiques projetés

Eau

  • Inondations (réservoir Beaudet);
  • Inondations rivière Gosselin
  • Baignade interdite par moment à cause de la qualité de l’eau;
  • Sécheresses 2019 et 2020
  • Disponibilité en eau et qualité (municipale et agricole);
  • Améliorer le traitement des eaux usées et assurer la qualité de l’eau (défis au niveau agricole)
Biodiversité
  • Agrile du frêne;
  • Maladie de Lyme;
  • Déboisement au fil des années (domaine colonial), pertes sur la faune et la flore
  • Le longicorne asiatique (extrêmement destructeur pour les érables);
  • Milieux humides à protéger
Infrastructures
  • îlots de chaleur (stationnement)
  • Aménagements mieux adaptés à la population vieillissante 
Santé de la population
      • Demande en air climatisé de plus en plus fréquente dans les écoles (mai très chaud);
      • La largueur des rues et urbanisation : déconnection avec la nature (affecte la santé mentale).
  • Agir pour minimiser la vulnérabilité des ainés ;
  • Penser à des initiatives pour améliorer la qualité de l’air;
  • Verdir plusieurs endroits stratégiques pour favoriser l’accès à la nature.

Les résultats de ces échanges permettent de bonifier l’analyse de vulnérabilité pour la rendre plus complète et représentative des réalités territoriales de Victoriaville.

 

Compte-rendu du sondage

En vue de l’élaboration d’un Plan d’adaptation aux changements climatiques, la Ville de Victoriaville a invité les citoyens à participer à un sondage en ligne:

  • 271 répondants.

Environ 72% des répondants sont inquiets ou très inquiets face aux changements climatiques

Diagramme à bandes concernant les inquiétudes

 

Ce qui vous inquiète

Événements climatiquesProportion de la population inquiète
Diminution de la couverture boisée 78%
Déclin de la biodiversité 76%
Difficultés d’approvisionnement en eau 75%
Les périodes de sécheresses
74%
Les feux de forêts
69%
Les canicules
58%

 

Témoignages

"Je suis inquiète pour la faune et la flore qui ne peut s’adapter aussi vite que les changements. Je suis inquiète de l’intensité des tempêtes générées par ces changements et des températures extrêmes. Je suis inquiète pour le futur de mes enfants."


"Pour la qualité de vie présente et future."


"Plus les années avancent et plus les impacts de l'humain sur l'environnement augmentent et sont diversifiés, même si on se concentre sur un ou deux aspects (ex: recyclage dans les années 90, carbone dans les années 2010)."


"Catastrophe à venir, disparition de la biodiversité, pollution des eaux."


"Pour tout ce que ça va impliquer de négatif pour les futures générations."


"Parce qu’on n’agit pas assez vite afin d'apporter des changements en profondeur qui permettraient un équilibre de l'environnement et même un retour vers un mieux-être de l'environnement."


"L’avenir de la planète est en péril."


"Parce que les changements climatiques auront de plus en plus d’impacts sur l’environnement, au niveau de notre sécurité alimentaire et même sur notre sécurité personnelle."

39% des répondants croient que Victoriaville a une vulnérabilité moyenne

Diagramme à bande concernant la vulnérabilité

 

Mesures d’adaptation futuresProportion de la population souhaitant mettre en place des solutions
Conservation des milieux humides 63%
Réglementation environnementale 58%
Augmenter les espaces verts en milieu urbain 56%
Protection de la biodiversité
53%
Plus d’investissements en solutions vertes
48%
Solutions d’infrastructure verte
42%

 

Merci à toutes les parties prenantes de cette consultation

Logo de la Sécurité publique Logo Vivre en ville Logo de Nature Québec Logo du Cégep de Victoriaville Logo du CRECQ Logo de la CDD Logo de Copernic Logo de la ville de Plessisville Logo de l'Agence forestière des Bois-Francs Logo de la Chaire municipale pour les villes durables Logo du Centre de services scolaire des-Bois Francs

 

Compte-rendu de la deuxième consultation publique sur le plan d’adaptation aux changements climatiques

Le 13 septembre 2021, la Ville de Victoriaville a invité les citoyens et les parties prenantes à un atelier participatif pour collecter leur avis face aux mesures préliminaires du plan d’adaptation aux changements climatiques. 

 

Objectifs de la consultation

  1. Rappeler le processus de réalisation d’un plan d’adaptation aux changements climatiques;
  2. Collecter les avis face aux mesures préliminaires d’adaptation;
  3. Obtenir l’avis des participants sur la priorisation des mesures préliminaires d’adaptation.

 

Atelier de travail participatif

La vingtaine de participants a été répartie en 3 groupes de travail (santé et sécurité de la population, environnement, infrastructures), puis les citoyens et parties prenantes ont travaillé sur les actions proposées pour les 10 orientations présentées.

 

Orientations

  1. Minimiser les impacts négatifs des changements climatiques sur la santé et la sécurité de la population
  2. Soutenir et renforcer la résilience des services agroindustriels face aux changements climatiques
  3. Augmenter la canopée sur le territoire de la Ville et les solutions de végétalisation
  4. Garantir la qualité et la continuité d’approvisionnement en eau en cas de conditions climatiques extrêmes
  5. Garantir un aménagement et des infrastructures robustes face aux changements climatiques
  6. Se positionner comme leader au niveau régional dans le mouvement de la transition écologique et sociale
  7. Lutter contre le déclin de la biodiversité
  8. Sensibiliser la population à l’adaptation aux changements climatiques
  9. Maintenir des services municipaux efficaces contribuant à renforcer la capacité d’adaptation de la collectivité
  10. S’inscrire dans le mouvement de la transition écologique

Dans une première partie, les participants ont partagé leurs commentaires et suggestions pour bonifier les actions présentées. Dans une deuxième partie, les participants votaient pour les actions qui selon eux, sont à prioriser. Certaines actions ont animé plusieurs échanges.

 

Voici les points principaux qui en sont ressortis

ThématiqueActions à prioriserCommentaires

Environnement

  • Orientation #8


    Mettre en place des programmes et des outils de sensibilisation (capsules informatives, formations, ateliers, …) en lien avec la lutte contre le déclin de la biodiversité afin d’outiller les citoyens et de les aider à passer à l’action pour qu’ils puissent poser des gestes concrets.

  • Orientation #7


    Dans les activités de verdissement municipales, accroitre la proportion de plantes vivaces indigènes, à fleurs et résilientes face aux changements climatiques.

Le groupe de travail était très concerné par la sensibilisation des citoyennes et citoyens, et aux communications associées aux actions pour l’adaptation aux changements climatiques. Faire participer les citoyennes et citoyens aux activités de verdissement municipales était aussi suggéré.
Santé et sécurité de la population
  • Orientation #1


    Continuer à élargir l’accès du public aux fontaines d’eau et à d’autres systèmes d’eau (station de brumisation, prolongation des heures d’ouverture des piscines publiques, pataugeoires…etc.)

  • Orientation #3


    Déterminer l’indice de la canopée actuelle de la ville de Victoriaville (priorité dans le plan d’urbanisme de la Ville – 2019) et l’augmenter de 5%.

L’accès aux cours d’eau a été un enjeu important pour ce groupe de travail qui évaluait que cette action pouvait être une mesure pertinente pour atténuer les effets des îlots de chaleur sur la santé. Aussi, un indice précis de la canopée actuelle doit être déterminer pour voir si 5% d’augmentation est suffisant, ce sera peut-être plus qui est nécessaire sur le territoire.
Infrastructure
  • Orientation #2


    Travailler en collaboration avec la MRC d’Arthabaska lors de la mise à jour du plan de développement de la zone agricole (PDZA) pour intégrer activement les enjeux d’adaptation aux changements climatiques. Et faire connaitre le projet AgriClimat et le plan d’adaptation de l’agriculture aux changements climatiques de la région du Centre-du-Québec

  • Orientation #5


    Bonifier les incitatifs aux citoyens pour réduire les surfaces minéralisées et augmenter le nombre d’arbres dans les quartiers.

Parmi les participants de ce groupe, il y avait des personnes des secteurs agricole, agroindustriel et de l’environnement. En conséquence, le débat des mesures s’est centré sur la protection de la biodiversité, la communication des risques climatiques aux agriculteurs et les incitatifs pour verdir plus la Ville.

En conclusion, les résultats de ces échanges permettent de bonifier la démarche pour obtenir un plan d’adaptation représentatif des réalités de Victoriaville.

 

Merci à toutes les parties prenantes de cette consultation

Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation Logo de Copernic TIR SHV Collectif Logo du CRECQ MRC d'Arthabaska Le Terreau Logo de la ville de Plessisville Milieu de vie en santé Logo de Nature Québec Économie circulaire Arthabaska-Érable

 

Ce projet est financé par le Programme de soutien à l’intégration de l’adaptation aux changements climatiques à la planification municipale (PIACC) du ministère des affaires municipales et de l’habitation (MAMH).

Grâce à ce financement, la Ville est accompagnée dans cette démarche d’adaptation par la firme d’experts en solutions climatiques CCG.

 

Autres initiatives pertinentes

Certification Monarque

Pour les événements éco-responsables

Programme À pied, à vélo, ville active

(sommaire à ajouter)

Programmes de distribution et de plantation d'arbres

Pour la qualité de l'air et des quartiers verts

Plan d'agriculture urbaine

Pour démocratiser et favoriser la pratique

Chaire de recherche municipale pour les villes durables

En collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

Restauration du réservoir Beaudet

Pour la pérennité de notre approvisionnement en eau brute de qualité

Thématiques associées
changements climatiquesministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC)Service de la gestion du territoire et du développement durable