Développement durable

Au fil des années, Victoriaville et sa région ont multiplié les projets dans le domaine de l'environnement et du développement durable.

 

Normand Maurice, la bougie d'allumage

L'application des principes du développement durable à Victoriaville remonte aux années 1970, alors que Normand Maurice débutait ses initiatives dans les écoles, ce qui mena à la création des Centres de formation en entreprise et récupération (CFER).

 

Un impact social, économique et environnemental

Prenons l’exemple de l'entreprise Éco-Peinture.

Cette entreprise, autrefois connue sous le nom Peintures récupérées du Québec et démarrée par Normand Maurice, a permis à des jeunes exclus du système scolaire d'apprendre à travailler et à développer des habiletés.

D'abord créée par considération sociale, l'entreprise a fleuri et a laissé son empreinte sur le milieu économique local, tout en protégeant l’environnement en détournant plus de 3 millions de litres de peinture de l’enfouissement par année.

 

Initiatives récentes

Au fil des années, de nombreuses initiatives ont vu le jour grâce à la vision de citoyennes et citoyens en partenariat avec le milieu de l'éducation, le milieu des affaires, le milieu communautaire et le milieu municipal.

 

2020: Nouvelle chaire de recherche pour les villes durables

Nouvelle chaire de recherche pour les villes durables
L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et la Ville de Victoriaville s'associent pour la création d'une nouvelle chaire de recherche municipale pour les villes durables.

 

2020: Adoption d'un plan d'agriculture urbaine

Adoption du premier plan d’agriculture urbaine de Victoriaville
Adoption du premier plan d’agriculture urbaine de Victoriaville (2020-2024).

 

2020: Nouvel arrimage des politiques sociales

Adoption du premier plan d’agriculture urbaine de Victoriaville (2020-2024)
Adoption d’une première planification stratégique 2020-2027 et un plan d’action collectif 2020-2022 pour les politiques sociales de Victoriaville.

 

Années 2010-2020

 

Années 2000-2010

  • 2000: Instauration d’un service de prêt de vélos communautaires
  • 2000: Entrée en service du service de transport en commun Taxibus Victoriaville
  • 2004: Adoption d'une politique environnementale 
  • 2004: Acquisition de véhicules hybrides pour les contremaîtres municipaux
  • 2004: Construction de la maison des Artisans du rebut global 
  • 2005: Certification ICI On recycle! pour l’hôtel de ville
  • 2006: Création de Gesterra, première société public-privé de gestion du site d'enfouissement de Saint-Rosaire dont l'objectif est la valorisation des matières lui étant confiée. L'enfouissement des matières est une solution de dernier recours.
  • 2005: Programme de sensibilisation à la marche au ralenti des moteurs
  • 2006: Distribution d’un écritoire magnétique et du guide des champions de la récupération
  • 2007: Programme d’aide financière pour l’achat de couches en coton
  • 2007: Conversion de la flotte des véhicules municipaux pour du biodiésel
  • 2007: Distribution d’un contenant d’eau pour le réfrigérateur (répété plusieurs fois)
  • 2008: Collecte à trois voies dans les lieux publics
  • 2008: Distribution d’une minuterie d’arrosage
  • 2008: Grande corvée annuelle d'arrachage de l'herbe à poux 
  • 2009: Distribution de 12 000 petits bacs de comptoir pour les résidus de table
  • 2009: Programme annuel de sensibilisation sur la protection des rives 
  • 2009: Lancement du bottin vert
  • 2009: Obtention de l’attestation 4 étoiles par les Fleurons du Québec
  • 2009-2010: Programme de subvention pour le remplacement volontaire des appareils de chauffage aux bois non-homologué

 

Années 1960-2000

  • 1961: Création de l'entreprise Gaudreau Environnement
  • 1977: Création de l’entreprise Récupération Bois-Francs, gérée par la Commission scolaire des Bois-Francs
  • 1984: Intégration de la collecte des matières recyclables au contrat de gestion des matières résiduelles (récupération)
  • 1990: Création par Normand Maurice du premier centre de formation en entreprise et récupération (CFER) pour la réinsertion sociale de jeunes en difficulté 
  • 1992: Création de l’entreprise Peintures récupérées du Québec
  • 1994: Création d'un comité environnement et développement durable
  • 1995: Création du premier réseau des CFER
  • 1996: Collecte sélective en alternance
  • 1996: Implantation de la collecte des matières compostables (360 litres)
  • 1997: Distribution annuelle d’un calendrier et d’un feuillet détachable décrivant les bonnes habitudes en matière de récupération et de compostage.
  • 1998: Distribution annuelle du compost en partenariat avec le groupe Solidarité Jeunesse  
  • 1999: Collecte annuelle des résidus domestiques dangereux (RDD). En 2005, cette journée est baptisée Journée Normand-Maurice en l’honneur du père de la récupération au Québec.
Thématiques associées
dddéveloppement durabledurableberceauenvironnementsociétééconomiesantédemainchangements climatiquesPatrouille verte