Publiée le

Le Trottibus en marche à l'école Notre-Dame-des-Bois-Francs

Note importante

Cette nouvelle a été publiée il y a plus de 4 ans, il se peut donc que l'information qui y figure ne soit plus valide.

Pour prendre connaissance de nos actualités les plus récentes, nous vous invitons à consulter notre fil de nouvelles complet.

Fil de nouvelles

Le projet-pilote du Trottibus débute aujourd’hui pour une période de quatre semaines à l’école primaire Notre-Dame-des-Bois-Francs. Cet "autobus pédestre" a déjà laissé ses marques dans plusieurs villes du Québec, et c’est maintenant au tour de Victoriaville d’accueillir ce projet novateur qui saura plaire aux petits comme aux grands.
Le Trottibus en marche à l'école Notre-Dame-des-Bois-Francs

2 objectifs: permettre aux jeunes de bouger et de se rendre à l’école de façon sécuritaire.

Le Trottibus s’adresse aux élèves qui habitent à une distance de marche de l’école, mais qui, trop rarement, s’y rendent à pied. Pour beaucoup de familles, se déplacer en voiture est devenu un réflexe, même pour de très courtes distances. Trottibus veut donc renverser cette tendance.

Chaque matin vers 7h30, des parents bénévoles du Trottibus se pointent à l’angle de 3 intersections, soit Elphège/Girouard, l’Abbé-Duguay et Lehouiller/Thibault. De là, plus de 25 élèves du 1er et du 2e cycle du primaire joignent le Trottibus.

Chaque jour, l’autobus pédestre suit un horaire planifié ainsi qu’un trajet avec des arrêts prédéterminés. Au fil de l’itinéraire, d’autres jeunes se greffent au contingent.

La collaboration d’une dizaine d’élèves du 3e cycle est significative et permet d’apporter une assistance aux plus jeunes tout au long de la marche. Ils filent ainsi jusqu’à l’école Notre-Dame-des-Bois-Francs (NDBF).

 

Responsables, bénévoles et élèves participant au projet Trottibus à l'école Notre-Dame-des-Bois-Francs de Victoriaville
Responsables, bénévoles et élèves participant au projet Trottibus à l'école Notre-Dame-des-Bois-Francs de Victoriaville

 

Pour M. Yvon Bergeron, directeur de l’école NDBF, "le conseil d’établissement a été enchanté par ce projet, et, depuis le mois de mars, un comité formé de parents travaille sur sa mise en place. Le Trottibus permet d’inculquer de bonnes habitudes très tôt dans la vie d’un jeune et correspond à notre objectif qui vise à augmenter le niveau d’activité physique des jeunes."

Selon une étude récente, la part de la marche pour les déplacements vers l’école primaire est passée de 45% à 34% entre 1993 et 2003.

Le Trottibus est une initiative de la Société canadienne du cancer, rendue possible grâce à l’appui financier de Québec en Forme.

Le regroupement de partenaires Arthabaska-Érable en Forme a coordonné la mise en place du Trottibus à l’école Notre-Dame-des-Bois-Francs, soutenu par la ville de Victoriaville et le Centre intégré universitaire en santé et services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Notons que si l’expérience est concluante, le Trottibus sera de retour l’an prochain. Pour en savoir plus ou pour vous impliquer comme bénévole, contactez la Société canadienne du cancer à trottibus@quebec.cancer.ca ou au 1-888-939-3333.

Thématiques associées
Arthabaska-Érable en FormebénévolatbénévolesécoleenfantsmarcheparentsSociété canadienne du cancerTrottibussécuritésantéécole Notre-Dame-des-Bois-Francssaines habitudes de vieélèves

  Fil de nouvelles