Publiée le

Dévoilement d'une oeuvre identitaire au parc Terre-des-Jeunes

Note importante

Cette nouvelle a été publiée il y a plus de 3 ans, il se peut donc que l'information qui y figure ne soit plus valide.

Pour prendre connaissance de nos actualités les plus récentes, nous vous invitons à consulter notre fil de nouvelles complet.

Fil de nouvelles

La Ville de Victoriaville et la MRC d’Arthabaska sont fières de dévoiler l’œuvre identitaire réalisée dans le cadre du projet "Être ici, c’est…". Installée au parc Terre-des-Jeunes, elle a été créée par l’artiste Robert Hamel en collaboration avec plusieurs citoyens qui ont bien voulu s’impliquer.
Dévoilement d'une oeuvre identitaire au parc Terre-des-Jeunes

Installée au parc Terre-des-Jeunes, elle a été créée par l’artiste Robert Hamel en collaboration avec plusieurs citoyens qui ont bien voulu s’impliquer.

Ce projet est rendu possible grâce à l’Entente de développement culturel avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 

À propos du projet

Le projet Être ici, c’est… est un exercice de création impliquant les citoyens qui a débuté en juin 2015.

Ce projet de médiation culturelle est d’abord et avant tout un moyen pour favoriser la rencontre des citoyens et de l’art.

L’accès à la culture pour tous les citoyens occupe un espace de plus en plus important dans les objectifs de l’entente de développement culturel et la Ville ainsi que la MRC souhaitaient que les citoyens participent au processus créatif et à la réalisation d’une œuvre d’art.

 

Les différentes étapes de création

Dans un premier temps, les citoyens ont été invités à répondre à un questionnaire en ligne portant sur leur attachement envers Victoriaville. Cette démarche aura permis d’identifier les thèmes identitaires qui ont servi à créer l’œuvre.

Ensuite, une rencontre d’information s’est tenue en octobre afin de réfléchir à notre identité commune à Victoriaville.

L’artiste Robert Hamel est revenu, dans le cadre d’une rencontre d’information citoyenne, avec une proposition de concept pour l’œuvre identitaire.

S’en est suivi, en février 2016, une rencontre-atelier avec les citoyens impliqués sous la coordination de la chargée de projet, Mme Reine Bouthat. C’est près de 200 personnes qui ont contribué à ce projet.

 

Signification de l’œuvre

L’œuvre participative est faite de bois, de métal et d’impression sur vinyle. Inspirée des résultats de la consultation et des discussions avec les citoyens, l’œuvre traduit les dimensions d’accessibilité et de proximité des services, l’humanisme que l’on retrouve à Victoriaville par l’accueil des gens, la fierté, la vie communautaire et le sentiment de sécurité.

L’œuvre reflète aussi les préoccupations environnementales des Victoriavillois, l’importance de la nature puis le dynamisme de la communauté que l’on peut voir à travers les événements, les activités et toutes sortes de projets novateurs.

La Ville de Victoriaville tient à remercier les citoyens qui se sont impliqués dans ce projet culturel ainsi que l’ensemble des professionnels qui ont participé au projet.

autres photos de l'oeuvre

Thématiques associées
artart urbaincultureidentitémonumentoeuvreparc Terre-des-JeunesvictoriavilloisÊtre ici c'est...oeuvre collectiveRobert HamelEntente de développement culturelministère de la Culture et des Communicationscréationmédiation culturellesentiment d'appartenance

  Fil de nouvelles