Publiée le

Victoriaville repense son Plan de mesures d'urgence

Ils étaient près d’une quarantaine de partenaires réunis au pavillon Arthabaska, le 27 septembre dernier, afin de réfléchir sur la manière d’être encore plus efficace si Victoriaville faisait face à un sinistre important. Une journée de réflexion, menée par Jean-Nicolas Landry, formateur, et Martin Leblond, directeur du Service de la sécurité publique, qui aura permis de jeter un œil critique sur le Plan de mesures d’urgence de Victoriaville.
Victoriaville repense son Plan de mesures d'urgence

Représentants de la Ville de Victoriaville, de la Sûreté du Québec, d’Urgence Bois-Francs, de la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF), du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR), du ministère de la Sécurité civile, et plus encore, ont pris le temps de participer à cette journée de réflexion présentée sous la forme d’une série d’ateliers permettant de revoir différents aspects du Plan de mesures d’urgence.

Leur présence ici aujourd’hui démontre l’importance de la sécurité civile à Victoriaville. Nous avons fréquemment des exercices et nos partenaires sont toujours présents et se prêtent à la démarche avec sérieux et rigueur. La sécurité de nos citoyens est notre priorité et cette concertation en est la preuve. Je remercie tous ceux qui ont participé à cette journée importante. indique Martin Lessard, directeur général de la Ville de Victoriaville et coordonnateur des mesures d’urgence.

Installés en tables rondes par secteur d’activité, ou ce que l’on appelle en sécurité civile, par mission, les différents intervenants se sont penchés sur leurs forces, leurs faiblesses et les façons de corriger certaines lacunes. Ils ont aussi revu les rôles et responsabilités de chacun et comment ils peuvent travailler encore mieux ensemble.

Nous devons prendre le temps de réfléchir, de nous questionner et de nous remettre en question. Cette culture de sécurité est essentielle pour répondre aux besoins de la population lors de sinistres et c’est pour cette raison que nous réunissons une à deux fois par année l’ensemble des intervenants pour mettre à l’épreuve nos connaissances. souligne M. Martin Leblond, directeur du Service de la sécurité publique à la Ville de Victoriaville.

Chaque intervenant est reparti avec des devoirs afin de mettre à jour la section du Plan de mesures d’urgence qui le concerne et de se familiariser avec son rôle et ses responsabilités. Ils pourront mettre à l’épreuve le fruit de leur réflexion lors du prochain exercice en sécurité civile qui devrait se tenir en 2018.

Cette journée d’ateliers est l’une des initiatives en sécurité civile mise en place par la Ville de Victoriaville, en plus du système d’appel automatisé Somum et de l’installation de sirènes d’alerte.

Thématiques associées
CDEVRcitoyensCIUSSSMCQcollaborationCommission scolaire des Bois-Francsmesures d'urgenceplanificationréflexionsécurité civilesécurité publiquesimulationsinistreSûreté du QuébecurgenceUrgence Bois-Francs

  Fil de nouvelles