Publiée le

De nouveaux bacs semi-enfouis pour favoriser le compost et la récupération au centre-ville

Toujours à l’affût de nouvelles mesures en développement durable et en partenariat avec Gesterra, son partenaire responsable de la gestion des matières résiduelles, la Ville de Victoriaville lance une initiative pour augmenter la participation à la collecte des matières compostables et récupérables en milieu commercial.
De nouveaux bacs semi-enfouis favoriseront bientôt le compost et la récupération au centre-ville de Victoriaville. Crédit photo: Durabac (http://www.durabac.net)

Ainsi, 27 commerces du Quartier Notre-Dame, au centre-ville de Victoriaville, et les résidents du secteur participent à ce projet-pilote.

Pour y parvenir, la Ville complètera, au cours de la semaine du 6 novembre, l’installation derrière le Grand Union dans le stationnement P7  De Bigarré de 3 nouveaux bacs semi-enfouis réservés pour ces participants.

Pour le maire de Victoriaville et président de Gesterra, M. André Bellavance, cette initiative représente un premier pas qui pourra s’étendre à l’ensemble des milieux commercial, industriel et institutionnel.

"Si les vertus de cette mesure sont environnementales, elles sont également économiques. En effet, chaque tonne de matières de déchets enfouis coûte au citoyen 57$. Or, les efforts de récupération et de compostage permettent aux municipalités d’obtenir d’importantes redevances financières du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Pour une ville, cette source de revenus permet d’absorber une partie des coûts liés à la gestion des matières résiduelles et permet de limiter le coût assumé par le citoyen." a indiqué M. Bellavance.

Chaque geste compte et l’engagement de tous permettra d’inspirer d’autres mesures équivalentes en milieux industriel, commercial et institutionnel.

 

Remplace 36 bacs roulants et 4 conteneurs en métal

Le paysage changera au centre-ville alors que 36 bacs roulants et 4 conteneurs en métal seront remplacés par 6 bacs semi-enfouis.

 

Ce projet innovateur unique de conteneur à trois voies facilitera la valorisation des matières recyclables et compostables, notamment pour les différents restaurateurs impliqués.

En plus de réduire la quantité de matières destinées à l’enfouissement, cette mesure environnementale et économique permettra de remplacer 36 bacs roulants et 4 conteneurs en métal.

D’une capacité de 2 à 4 fois plus grande qu’un conteneur en métal, les nouveaux bacs semi-enfouis simplifieront la collecte des matières résiduelles et réduiront considérablement l’espace requis puisque les trois quarts de son volume sera souterrain.

 

À propos de Gesterra

Créée en 2006, Gesterra est une entreprise d’économie mixte issue d’un partenariat public-privé entre Gaudreau Environnement et la MRC d’Arthabaska.

L’entreprise oeuvre dans la gestion globale des matières résiduelles dans les secteurs municipaux, industriels, commerciaux et institutionnels. En plus de prendre en charge la gestion des matières générées par les entreprises et la population, Gesterra accompagne les acteurs municipaux dans une perspective de développement durable.

Avec le souci de faire du Centre-du-Québec une plaque tournante de la gestion des matières résiduelles, Gesterra et ses partenaires sont aujourd’hui propriétaires d’un centre de tri, d’un écocentre, d’un lieu d’enfouissement technique et de plateformes de compostage.

Gesterra.ca

Thématiques associées
bacbacs semi-enfouiscentre-villecollectecollecte de matièrescommerçantscompostconteneurdéveloppement durableembellissementenvironnementGaudreau EnvironnementGesterraGrand UnioninnovationQuartier Notre-Damerécupérationstationnement

  Fil de nouvelles