Publiée le

Une occasion de mettre en valeur la rivière Nicolet au parc Terre-des-Jeunes

Étant dans l’obligation de procéder à la réfection du barrage Zachée-Langlais, la Ville de Victoriaville réalisera des travaux en deux phases afin de respecter les exigences du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Répartis en 2 phases, ces travaux s’échelonneront sur une durée de 3 ans et offriront, à terme, un meilleur accès au cours d’eau, tout en redonnant un état plus naturel à la rivière.
Une occasion de mettre en valeur la rivière Nicolet au parc Terre-des-Jeunes

"À l’origine, l’aménagement d’un barrage sur la rivière Nicolet avait pour but de servir les moulins à scie situés sur l’emplacement actuel du parc Terre-des-Jeunes. Depuis la construction du barrage en 1935, les moulins à scie ont quitté, le viaduc a été bâti, le boulevard Jutras a été aménagé et différents épisodes d’inondations, notamment lors de la fonte des glaces au printemps, sont survenus dans le secteur. La réalité d’aujourd’hui fait en sorte que le barrage, dans sa forme actuelle, n’a plus sa raison d’être." a expliqué le maire de Victoriaville, M. André Bellavance.

 

2 phases, réparties sur 3 ans

Ainsi, la décision a été prise de réduire de moitié la hauteur du barrage, le faisant passer d’un barrage à forte contenance à un barrage à faible contenance pour respecter les exigences du MDDELCC.

En premier temps, ces travaux prévus en août 2018 réduiront la largeur de la rivière Nicolet en amont du barrage, ce qui modifiera l’apparence de la rivière telle qu’on la connait aujourd’hui. Dans certains secteurs, la rivière retrouvera ainsi un état plus naturel, telle qu’elle était avant l’aménagement du barrage.

Au cours des prochaines années, le tracé de la rivière Nicolet se précisera et permettra, dans un deuxième temps, l’aménagement de seuils pour offrir un meilleur accès en milieu urbain à la rivière. Ce délai est nécessaire afin de permettre à la rivière de retrouver son état naturel et, ainsi, de bien intégrer ces nouveaux seuils dans le nouveau parcours de la rivière.

En diminuant la contenance de la rivière, le niveau de l’eau diminuera, réduisant les risques potentiels en milieu urbain reliés aux inondations et au morcellement des glaces lors du dégel printanier. De plus, la rivière deviendra plus favorable à la vie aquatique et offrira, pour les résidents, un meilleur accès récréotouristique au cours d’eau.

 

Aperçu de la transformation de la rivière Nicolet entre 2018 et 2020
Le scénario retenu comporte 2 phases, réparties sur un horizon de 3 ans. Tous les détails.

 

Ce scénario recommandé par l’ingénieur mandaté pour ce projet, Miroslav Chum, et par le Service de l’environnement de la Ville de Victoriaville, et autorisé par le MDDELCC représente l’option la plus durable. En effet, le coût d’une reconstruction intégrale du barrage est estimé à 2,2 millions de dollars, soit 4 fois ce qui en coûtera pour le scénario retenu.

Classé "barrage à forte contenance", le barrage Zachée-Langlais fait l’objet d’une analyse par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) qui exige la réfection du barrage au plus tard le 31 décembre 2018.

Aperçu des travaux prévus

 

La petite histoire du barrage…

En 1853, un premier barrage est bâti pour servir les moulins à scie situés en bordure de la rivière Nicolet. En 1934, ce barrage est emporté par la crue des eaux. En 1935, la Ville de Victoriaville signe un bail de 50 ans avec le fédéral pour lui permettre de construire, maintenir et exploiter un barrage sur la rivière Nicolet. Le concepteur du barrage est M. Zachée Langlais. Le comité de toponymie attribuera son nom au barrage en 2006.

En 1936, la Ville se dote de plans permettant d’ériger et de maintenir un mur de protection pour empêcher les eaux de la rivière Nicolet d’endommager les berges de cet endroit.

Dans les années 60, le boulevard Jutras est aménagé en bordure de la rivière Nicolet. À la suite de différentes inondations de la rivière, des rapports suggèrent dès 1972 "d’envisager la possibilité d’écrêter le barrage (…) ce qui pourrait avoir pour effet d’atténuer les inondations dans le secteur du boulevard Jutras."

Au début des années 2000, la Ville effectue des demandes d’aide financière pour la réfection du barrage. Elle réalise une étude portant sur la sécurité des barrages et une étude hydrologique et hydraulique du barrage. En 2009, la Ville procède à la réfection des berges et du mur de gabions en amont du barrage Zachée-Langlais. Aujourd’hui âgé de plus de 80 ans, le barrage Zachée-Langlais est rendu à la fin de sa durée de vie utile.

Consulter notre section spéciale

Thématiques associées
barragebarrage Zachée-Langlaiscours d'eaueauMinistère du Développement durableparc Terre-des-Jeunesrivière NicoletTerre-des-Jeunestravauxviaduc

  Fil de nouvelles