Publiée le

Un hommage à Jean Béliveau, à quelques pas de l’endroit où il a fait ses 1ers coups de patin

La Ville de Victoriaville poursuit ses investissements au centre-ville et annonce qu’elle procédera à la mise à niveau du parc Victoria. Elle profitera de l’occasion pour rendre hommage à monsieur Jean Béliveau en édifiant une sculpture de bronze à son effigie, et ce, à quelques pas de l’endroit où il a grandi. Ce sera du même coup une occasion pour renommer ledit parc, offrant ainsi l’hommage ultime à ce citoyen dont la renommée a franchi toutes les frontières.
À la suite de travaux qui seront prochainement effectués au parc Victoria, situé au centre-ville de Victoriaville, la Ville en profitera pour changer son nom et ainsi rendre hommage à monsieur Jean Béliveau, l’un des plus grands hockeyeurs de tous les temps. Une sculpture de bronze à son effigie y sera d’ailleurs érigée.

Pour monsieur André Bellavance, maire de Victoriaville, les travaux à réaliser au parc Victoria représentent une belle occasion de perpétuer la mémoire de ce grand hockeyeur et grand homme au sein même de la municipalité.

 

Le parc Victoria renommé

"Le décès de monsieur Béliveau en 2014 a démontré, une fois de plus, à quel point son oeuvre avait su marquer la population.

Par ce devoir d’inspirer encore et toujours les générations futures des valeurs qu’a défendu Jean Béliveau tout au long de sa vie, nous profiterons des travaux de réaménagement du parc Victoria pour le renommer parc Jean-Béliveau et pour y aménager un lieu commémoratif permanent.

Une sculpture de bronze représentant cet hockeyeur, qui a défendu les couleurs de Victoriaville, Québec et Montréal, permettra de se remémorer la carrière de ce joueur d’exception, membre du Temple de la renommée de la Ligue nationale de hockey et dont le chandail a été retiré par le Canadien de Montréal", mentionne le maire de Victoriaville.

 

 

Hommage à Jean Béliveau au parc Victoria de Victoriaville
À la suite de travaux qui seront prochainement effectués au parc Victoria, situé au centre-ville de Victoriaville, la Ville en profitera pour changer son nom et ainsi rendre hommage à monsieur Jean Béliveau, l’un des plus grands hockeyeurs de tous les temps. Une sculpture de bronze à son effigie y sera d’ailleurs érigée.

 

 

Un grand homme

Déménagé à Victoriaville vers l’âge de 6 ans, monsieur Béliveau y a passé la majeure partie de son enfance. C’est d’ailleurs ici-même qu’il a fait ses débuts dans le monde du hockey organisé, vers l’âge de 12 ans.

En plus d’étudier à l’école Saint-David, à l’Académie Saint-Louis-de-Gonzague et au Collège Sacré-Cœur de Victoriaville, il a fait partie des équipes des Panthères de Victoriaville et des Tigres de Victoriaville.

Ce talentueux joueur de centre était doté d'une vitesse qui pouvait étonner, maniait la rondelle avec un doigté magnifique, un merveilleux fabricant de jeux et surtout, un homme d'une grande classe. Monsieur Béliveau a mérité le trophée Hart en 1956 et en 1964 et, en 1965, il est devenu le premier lauréat du trophée Conn-Smythe, remis au joueur par excellence des séries éliminatoires.

Il faut aussi rappeler qu’il a aidé le Canadien à gagner la coupe Stanley en 10 occasions, et tenu le titre de capitaine lors des dix dernières saisons de sa carrière de 20 ans. En fait, il s'agit du plus long règne de capitaine dans l'histoire de l'équipe.

Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1972, monsieur Béliveau a toujours demeuré impliqué au sein de la collectivité. Il a d’ailleurs tenu le tournoi Jean-Béliveau (1965 à 1971) et le tournoi Béliveau-Perreault (1971 à 1989), conviant les amateurs de golf à soutenir les jeunes athlètes dans le besoin. Enfin, il a prêté son nom à la campagne de financement qui a permis de bâtir la piscine Édouard-Dubord de Victoriaville.

"Le parc Victoria s’impose comme le lieu idéal pour rendre hommage à monsieur Jean Béliveau. En effet, il a vécu à proximité, soit au 241, rue Notre-Dame Est, en lieu et place actuelle de la cour du presbytère de l’église des Saints-Martyrs-Canadiens.

C’est à cet endroit qu’il a appris à patiner sur une patinoire située derrière la maison familiale. L’ancienne vedette des Canadiens de Montréal a fréquenté l’école primaire Saint-David, située à quelques pas du parc. C’est donc le lieu tout indiqué", conclu monsieur André Bellavance.

Une inauguration dite officielle aura lieu au courant de l’année 2019 une fois l’ensemble des travaux terminés.

Thématiques associées
art urbainbronzeCanadiens de Montréalcentre-villehockeyhommageJean Béliveaumémoireparc Victoriaparcs municipauxQuartier Notre-Damesculpturetravaux

  Fil de nouvelles