Publiée le

Un projet-pilote mis de l’avant pour faciliter l’adaptation des nouveaux arrivants

Le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, monsieur David Heurtel, était de passage à Victoriaville afin de présenter officiellement un projet-pilote d’une durée d’une année intitulé "Axe collectivité accueillante et inclusive".
Un projet-pilote mis de l’avant pour faciliter l’adaptation des nouveaux arrivants

En compagnie du maire, monsieur André Bellavance, ils ont entre autres mentionné que ce projet collaboratif comportait deux volets, dont un premier qui consiste à la mise en place de la démarche "collectivité accueillante et inclusive" élaborée par le ministère de l’immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI).

La démarche vise à faciliter l’identification de solutions concrètes et adaptées aux besoins de la localité en matière d’inclusion, et ce, tout en misant sur la participation active des acteurs locaux dans le but de définir des actions structurantes.

Il faut savoir que Victoriaville fait déjà partie d’un réseau de 14 villes d’accueil des personnes réfugiées prises en charge par l’État désignées par le gouvernement.

"Je suis évidemment enchanté que le Ministère nous octroie à nouveau sa confiance en mettant en œuvre ce projet-pilote ici-même à Victoriaville. Ce dernier permettra d’ailleurs de concentrer les efforts de tous les acteurs interpelés par le renforcement du caractère accueillant et inclusif de la Ville autour des enjeux et des actions priorisées", se réjouit monsieur André Bellavance.

 

Équipe du projet-pilote du MIDI à Victoriaville
Le projet-pilote du MIDI qui sera mis de l’avant à Victoriaville, soit "Axe collectivité accueillante et inclusive", a été présenté le 10 juillet 2018 en présence de messieurs David Heurtel, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, André Bellavance, maire de Victoriaville, et Mikaël Leduc, chargé de projet en accueil et inclusion, ainsi que de mesdames Geneviève Lambert, directrice, partenariats et développement chez LOJIQ, et Marie-France Dupuis, coordonnatrice à la Ville.

 

Ce projet mis à l’essai, auquel participent le MIDI, les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), la Ville de Victoriaville, avec la collaboration de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD), possède un 2e volet qui se divise en 3 réalisations innovantes.

  1. D’abord, un programme de réseautage moderne verra le jour afin de permettre un transfert de renseignements relatifs aux situations de la vie quotidienne et le jumelage de personnes immigrantes nouvellement arrivées dans la municipalité ou qui envisagent de s’y établir.
  2. De plus, 10 stages professionnels seront proposés à Victoriaville pour favoriser la mobilité interrégionale de nouveaux arrivants. LOJIQ mettra à contribution son expertise dans le domaine, en soutenant en termes logistique et financier la venue en région de jeunes âgés de 18 à 35 ans, nouvellement immigrants. Un processus d’accueil des stagiaires sera mis en place par la municipalité de Victoriaville dans le but de rendre l’expérience des plus agréables.
  3. Enfin, un projet de "cohésion sociale" sera expérimenté. Ce projet se base sur une méthode de travail de codéveloppement créé par le Conseil de l’Europe qui s’appuie sur la participation citoyenne et le partage d’expérience entre des participants de milieux différents.

"Dans un contexte de vieillissement de la population et de besoins importants de main-d’œuvre pour assurer le maintien et le développement de l’économie locale, le renforcement du caractère accueillant et inclusif des collectivités est bénéfique. Je répète régulièrement qu’il fait bon vivre sur notre territoire, mais ce n’est pas toujours facile de s’adapter à un tout nouveau milieu de vie. Ce projet saura assurément rendre plus agréable la venue de nouveaux arrivants et leur famille en leur permettant de s’épanouir et de contribuer à leur plein potentiel", ajoute le maire de Victoriaville.

 

L’arrivée d’un chargé de projet

Afin de faire progresser adéquatement le projet-pilote Axe collectivité accueillante et inclusive, monsieur Mikaël Leduc occupe le poste de chargé de projet auprès de la municipalité.

Il est responsable de mobiliser et gérer les partenariats locaux, de participer à l’animation d’ateliers, d’apporter un appui actif à l’élaboration du bilan des apprentissages, d’élaborer des outils concrets, etc.

"C’est stimulant de participer à un tel projet! Je serai d’une certaine façon la courroi de transmission entre les partenaires locaux, la Ville et le Ministère, tout en m’assurant des aspects logistiques. Je vais collaborer au déploiement de la démarche de réflexion qui facilitera l’identification de solutions concrètes et adaptées aux besoins de Victoriaville en m’appuyant sur des caractéristiques précises élaborées par le MIDI pour en arriver à des actions structurantes", conclut le chargé de projet en accueil et inclusion.

Toute personne qui désire en apprendre davantage sur ce nouveau programme n’a qu’à contacter M. Mikaël Leduc au 819-758-3172, poste 237, ou par courriel au mikael.leduc@victoriaville.ca.

Thématiques associées
accueilateliersCDEVRcohésion socialeDavid Heurteldiversité culturelleéconomie localeimmigrantsimplication citoyenneinclusionintégrationMinistère de l'Immigration-Diversité-Inclusionnouveaux arrivantsOffices jeunesse internationaux du Québecpartageprojet-pilotesolidaritéstages

  Fil de nouvelles