Publiée le

Fusillade en Nouvelle-Zélande: nos drapeaux en berne en guise de solidarité

En guise de solidarité envers la communauté de Christchurch en Nouvelle-Zélande, la Ville de Victoriaville met ses drapeaux en berne à la suite des tristes événements survenus le vendredi 15 mars 2019 causant la mort de 49 personnes et plusieurs blessés.
Fusillade en Nouvelle-Zélande: nos drapeaux en berne en guise de solidarité

Les membres du Conseil municipal, les employés municipaux et l’ensemble de la population victoriavilloise s’unissent pour exprimer leur profonde consternation quant aux gestes de violence perpétrés à Christchurch.

"Effroi et désolation, voilà les mots qui me viennent en tête ce matin. Nous sommes de tout cœur avec la communauté de Christchurch et nos pensées vont vers les proches des victimes de cet acte de violence incompréhensible. Aux quatre coins du monde, nous devons nous unir et nous offrir, à tous, des communautés ouvertes et inclusives. Chacun des citoyens et citoyennes, qu’importe la nation, a le droit à un milieu de vie sécuritaire, peu importe son origine ou sa religion.", souligne monsieur André Bellavance, maire de Victoriaville.

Ainsi, à sa manière, la Ville de Victoriaville a voulu témoigner de sa solidarité en plaçant les drapeaux en berne sur son territoire.

Rappelons que le vendredi 15 mars 2019, 49 personnes ont été tuées dans des attaques contre deux mosquées de la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Trois hommes ont été mis en état d’arrestation. Les autorités locales ont précisé que le tireur avait été inculpé pour meurtres.

Thématiques associées
drapeaudrapeauxen bernesolidaritémortfusilladeattentatsNouvelle-ZélandeChristchurchmosquée

  Fil de nouvelles