Publiée le

Victoriaville au sommet du peloton des collectivités entrepreneuriales au Québec

Le maire de Victoriaville, monsieur André Bellavance, se réjouit du récent classement des collectivités entrepreneuriales 2019, émis le 3 avril dernier par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), alors que la municipalité s’est classée au 1er rang des villes québécoises de moins de 150,000 habitants et 3e au niveau du Canada.
Victoriaville s’est classée au premier rang des villes québécoises de moins de 150,000 habitants et troisième au niveau du Canada au récent classement des collectivités entrepreneuriales 2019, émis par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

André Bellavance, maire de Victoriaville "C’est une excellente nouvelle pour l’économie de Victoriaville et sa région, mais il n’en demeure pas moins que ce résultat n’arrive pas seul. Ces données sont le résultat du dynamisme des entrepreneurs d’ici et des organisations qui contribuent à rendre les conditions favorables au développement du territoire. C’est évidemment grâce à la créativité et à la vision des femmes et des hommes d’affaires qui permettent de rayonner de cette façon", mentionne monsieur André Bellavance.

Ledit classement a été conçu à partir de treize indicateurs regroupés en trois grandes catégories, soit la présence entrepreneuriale, les perspectives qui font références aux indicateurs associés à l’optimisme et aux plans de croissance, ainsi que les politiques mises en place par les administrations municipales en matière d’imposition et de réglementation des entreprises.

"Victoriaville s’est toujours bien maintenue dans ce palmarès entrepreneurial et c’est sans omettre que nous avions obtenu également le haut du classement en 2016 en ce qui a trait aux villes les plus facilitantes pour les PME en matière de règlementation municipale. C’est évident que c’est réjouissant de constater une économie fleurissante sur le territoire comme le démontre les plus de 126 millions de dollars en permis de bâtir pour la dernière année.

Je profite de l’occasion pour remercier tous les investisseurs et entrepreneurs, ainsi que les organisations comme la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD) et de la Chambre de commerce d’industrie Bois-Francs/Érable (CCIBFE) qui contribuent à ce succès", ajoute le maire de Victoriaville.

Des politiques publiques plus favorables, des coûts relativement plus faibles, tout en ayant un accès assez facile aux grands marchés permettent à des villes en périphérie comme Victoriaville d’être des plus propices au développement de nouvelles entreprises.

"Les PME étant la colonne vertébrale de l’économie québécoise, les municipalités ont intérêt à adopter des politiques qui les soutiennent que ce soit en matière de taxation ou de réglementation. Même s’il restera toujours des améliorations à apporter, nous tenons à souligner les efforts des administrations municipales qui travaillent au développement d’un climat d’affaires favorables à l’essor des PME ", indique madame Martine Hébert (M. Sc. écon.), vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.

À noter que c'est la dixième fois que la FCEI produit un tel rapport. Cette étude annuelle analyse les caractéristiques entrepreneuriales des 125 agglomérations et régions métropolitaines de recensement les plus peuplées au Canada.

Consulter le rapport

Thématiques associées
Chambre de commerce et d'industrie des Bois-Francs et de l'ÉrableCorporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR)Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR)entrepreneuriatentrepreneursentreprisedémarrage d'entrepriseentreprisesvisiondéveloppementcroissancePMEéconomie

  Fil de nouvelles