Publiée le

Un deuxième quartier de Victoriaville passe à 40 km/h

À la suite de la mise en place permanente avec succès du projet visant à diminuer la limite de vitesse permise des véhicules à 40 km/h dans le secteur Colonial en 2018, la Ville de Victoriaville relance un projet pilote, cette fois, dans le secteur Amitié. Divers aménagements ont été installés afin d’atténuer la vitesse dans le quadrilatère formé par les boulevards Pierre-Roux Ouest, Jutras Ouest et les rues Notre-Dame Ouest et de l’Aqueduc, comme des dos d’âne, des bollards bleus, des panneaux de signalisation de limite de vitesse, des ilots temporaires et du marquage au sol. Ces aménagements seront effectués au courant du mois de juillet.
Un deuxième quartier de Victoriaville passe à 40 km/h

"Il nous importe d’effectuer cette démarche adéquatement en procédant par secteur, tout en impliquant les citoyennes et citoyens. La Ville désire favoriser une approche combinant des mesures de sensibilisation, de présence policière et d’aménagements physiques. En fait, nous sommes soucieux d’offrir des milieux de vie sécuritaire à échelle humaine et c’est donc dans cette perspective que nous poursuivons le processus d’abaisser la vitesse des véhicules en milieu résidentiel. Il n’en demeure pas moins que le respect et la courtoisie sont de mise afin d’obtenir une belle cohabitation entre les piétons, les cyclistes, les personnes à mobilité réduite et les automobilistes", précise le maire de Victoriaville, monsieur André Bellavance.

Une consultation publique s’est tenue le 1er mai dernier à l’école Notre-Dame-de-l’Assomption.
        Ce fut l’occasion pour des dizaines de résidentes et résidents de signaler des problématiques
        liées à la circulation au sein du quartier et de préciser des solutions potentielles. Le tout s’est
        déroulé en présence de madame Caroline Pilon, conseillère municipale du district Parc-de-L’Amitié
        et des conseillers municipaux Alexandre Côté, également président du Comité des transports,
        et Patrick Paulin.
Une consultation publique s’est tenue le 1er mai dernier à l’école Notre-Dame-de-l’Assomption. Ce fut l’occasion pour des dizaines de résidentes et résidents de signaler des problématiques liées à la circulation au sein du quartier et de préciser des solutions potentielles. Le tout s’est déroulé en présence de madame Caroline Pilon, conseillère municipale du district Parc-de-L’Amitié et des conseillers municipaux Alexandre Côté, également président du Comité des transports, et Patrick Paulin.

 

Le projet pilote se déploie jusqu’au mois de novembre 2019. Au terme du processus, un sondage aura lieu auprès des résidentes et résidents du quartier afin d’obtenir leurs commentaires sur les aménagements et leur niveau de sécurité. La Ville évaluera alors les résultats.

Dans le cadre du projet pilote visant à diminuer la limite de vitesse permise des véhicules à 40 km/h
    dans le secteur Amitié, divers aménagements ont été installés comme ce dos d’âne.
Dans le cadre du projet pilote visant à diminuer la limite de vitesse permise des véhicules à 40 km/h dans le secteur Amitié, divers aménagements ont été installés comme ce dos d’âne.

 

Il faut savoir qu’au terme du projet pilote déployé à l’été 2018 dans le secteur Colonial, 93,2% des résidents ayant répondu audit sondage se sont exprimés en faveur de rendre permanente cette nouvelle signalisation limitant la vitesse à 40 km/h dans le quartier.

Les limites de vitesse ne sont pas fixées de façon arbitraire. Au contraire, elles sont établies en fonction des limites physiologiques humaines, comme la perception visuelle et le temps de réaction, des lois de la physique et de l'environnement routier.

Les automobilistes sont donc invités à demeurer à l’affût et à surveiller les panneaux installés à l’entrée du quartier résidentiel.

Thématiques associées
projet piloteprojet à l'étudetransportcirculationlimites de vitesseréduction de vitessevitesseboulevard Pierre-Rouxboulevard Jutrasrue Notre-Damerue Aqueducsecteur Amitiéaménagementdistrict Parc-de-l'Amitiésécuritéautomobilesvéhiculescomité des transportsdos d'âne

  Fil de nouvelles