Publiée le

Des actions pour éliminer les graffitis à Victoriaville

La Ville de Victoriaville adoptera des mesures pour éliminer les graffitis. Pour y parvenir, la Ville travaillera de concert avec les propriétaires de bâtiments, la Sûreté du Québec et la Politique jeunesse pour nettoyer les graffitis et s’assurer de préserver la propreté et le caractère accueillant de la ville.
Des actions pour éliminer les graffitis à Victoriaville

"Le centre-ville appartient à l’ensemble de la population et la Ville souhaite mettre en place une approche collaborative pour nettoyer les graffitis non autorisés au centre-ville. En plus de procéder au nettoyage au cours des prochaines semaines, la Ville adoptera un règlement et augmentera le nombre et la qualité des caméras pour soutenir le travail des policiers." annonce le maire de Victoriaville, monsieur André Bellavance.

Parmi les actions prises, une surveillance particulière de la Sûreté du Québec est prévue pour faire cesser ces comportements.

"J’invite la population à signaler tout acte de vandalisme. L’information recueillie sert d’élément de preuve permettant d’identifier et d’arrêter les suspects, et ainsi, de mettre un terme à ce type de criminalité." affirme le capitaine Cédrick Brunelle, directeur du centre de services Arthabaska-Érable de la Sûreté du Québec.

Enfin, les propriétaires de bâtiments font partie de la solution et seront appelés à collaborer en procédant au nettoyage des graffitis réalisés. Pour monsieur Martin Garneau, président de la SDC centre-ville, cette mesure vise à préserver le caractère attractif du centre-ville.

"Le Quartier Notre-Dame représente une destination commerciale d’une grande qualité. Notre volonté est de préserver la beauté et la propreté du centre-ville pour mieux accueillir la clientèle dans les différents commerces et services présents au centre-ville."

Enfin, la Ville rappelle la présence des panneaux de graffitis aménagés à la suite d’une initiative de la Politique jeunesse.

"Victoriaville met à la disposition des jeunes une série de murs où les graffitis sont autorisés et encouragés. Ces murales temporaires sont repeintes à chaque mois, pour permettre à d'autres artistes d'exprimer leur créativité. Récemment, une 6e structure a été aménagée à la Place Sainte-Victoire pour offrir un lieu d’expression pour les graffiteurs à proximité du centre-ville." indique le conseiller municipal responsable de la politique jeunesse, monsieur Alexandre Côté, en guise de conclusion.


Consulter le communiqué original Thématiques associées
graffitiscentre-villeQuartier Notre-Damebâtimentsédificesmobilier urbainrèglementsurveillancecamérasSûreté du Québecpoliciersvandalismenettoyagecommercescriminalitéjeunessepolitique jeunesse

  Fil de nouvelles