Publiée le

Les Parcours ludiques: un pas de plus pour encourager le transport actif

À la rentrée scolaire, les élèves de l’école Notre-Dame-des-Bois-Francs remarqueront l’apparition de petits pas et d’un sympathique personnage tracé au sol sur le trajet les conduisant à l’école.

Les Parcours ludiques: un pas de plus pour encourager le transport actif

Les Parcours ludiques représentent une nouvelle initiative de la Politique familiale de Victoriaville et de ses partenaires pour favoriser le transport actif.

Complémentaire au projet Trottibus, "l’autobus qui marche", les Parcours ludiques ont pour but de guider et de motiver les enfants à marcher pour se rendre en classe. Ce projet-pilote permettra de baliser les déplacements des élèves du primaire et contribuera ainsi à améliorer leur sécurité.

 

Une initiative qui découle de la dernière consultation publique

"À l’origine de ce projet, l’élément déclencheur pour la Ville a été la consultation publique des familles qu’elle a menée en décembre dernier. À la question Aimeriez-vous que des moyens soient pris pour inciter les enfants à marcher pour se rendre à l’école?, plus de 70% des répondants ont répondu oui. Les Parcours ludiques sont un moyen concret de répondre aux besoins des familles. Cette action, inspirée de l’arrondissement de Verdun, correspond parfaitement au leitmotiv de notre municipalité qu’est la santé urbaine", a indiqué le conseiller municipal et président de la Politique familiale, M. Patrick Paulin.

 

Projet-pilote à l'école Notre-Dame-des-Bois-Francs

En 2014, la Ville et la Commission scolaire des Bois-Francs ont participé au programme À pied, à vélo, ville active qui a permis la réalisation de plans de déplacement aux abords des écoles et ont largement aidé à définir les trajets des Parcours ludiques. Rappelons que ces plans proposaient des mesures correctrices pour rendre le chemin de l’école sécuritaire et agréable.

Quant au choix de l’école Notre-Dame-des-Bois-Francs, il repose sur le grand potentiel de marcheurs.

Ayant fait l’objet d’un autre "laboratoire" au printemps dernier avec le projet-pilote Trottibus, il apparaissait naturel de poursuivre dans le même environnement pour mesurer l’effet combiné des deux mesures. Les rues touchées par le projet sont:

  • Buisson
  • du Curé-Fortier
  • de l’Abbé-Duguay
  • du Curé-Suzor
  • Girouard
  • Mailhot

Si les résultats de la démarche sont positifs, d’autres écoles pourraient elles aussi avoir leurs Parcours ludiques.

 

Merci à nos partenaires locaux

La réalisation d’actions encourageant le transport actif est possible grâce à l’implication de plusieurs partenaires, soit Arthabaska-Érable en forme, la Commission scolaire des Bois-Francs, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, la Sûreté du Québec et Réseaux Plein Air Drummond.

Thématiques associées
développement durableécolesenfantsinitiativejeunesjeunessemarchepolitique familialetransport

  Fil de nouvelles