Publiée le

Début des travaux de dépistage des raccordements inversés

Une vérification des raccordements inversés est présentement en cours sur le territoire de la Ville de Victoriaville. Notre équipe des eaux usées précise qu’une présence de fumée blanche non toxique est possible durant l’exercice d’évaluation.
Début des travaux de dépistage des raccordements inversés

D’ici l’arrivée de la saison hivernale, 38 exutoires pluviaux seront évalués, principalement situés autour du réservoir Beaudet, des parcs industriels et de la route 116.

 

Raccordement croisé?

"Je définirais le terme par un branchement ou une défectuosité à un équipement qui permet à des eaux usées sanitaires de se déverser ailleurs que dans un réseau d’égout domestique ou unitaire, soit dans un réseau d’égout pluvial", précise monsieur Serge Bilodeau, opérateur réseau de la division des eaux usées à la Ville de Victoriaville.

Autrement dit, les canalisations de certains secteurs de la Ville pourraient, par erreur de branchement ou à cause d'une défectuosité mécanique, faire écouler les eaux usées dans les égouts pluviaux.

 

Fumée non toxique possible

À la suite d’un appel d’offres, l’entreprise Can-Explore effectuera l’analyse complète des conduites. Au terme d’évaluation d’échantillons, des employés de Can-Explore circuleront d’un quartier à l’autre afin de constater quelles sont lesdites conduites problématiques.

"Il se peut que les employés utilisent une fumée non toxique afin de détecter les branchements croisés. Dans un cas de mauvais branchement, il se pourrait que la fumée entre dans la résidence par le biais d’un tuyau évent, un drain de plancher et autres.

Cependant, je tiens à rassurer toute la population qu’il n’y a aucune raison de paniquer. En fait, j’invite les gens à communiquer avec le Service aux citoyens si cela devait se produire", ajoute monsieur Bilodeau.

Il est également possible qu’un employé ait besoin d’entrer dans certaines résidences afin d’effectuer un examen à l’aide d’un colorant. Dans de tels cas, les résidences inscrites à la Ville au service automatisé d’appels Somum seront averties.

À noter que le dépistage des raccordements inversés est effectué à la demande du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

Le tout vise à éliminer les rejets d'eaux usées par temps sec. Malgré les efforts importants consentis à ce jour au Québec pour assainir les eaux usées municipales, des rejets d’eaux usées par temps sec se font encore dans certaines municipalités. C’est pourquoi la Ville de Victoriaville a établi un plan d’action pour éliminer ces raccordements inversés dans les réseaux de collecte des eaux usées. En fonction de l’ampleur de la tâche, la division prévoit de 3 à 4 ans cette période de dépistage.

Toute personne qui a des interrogations à propos de ce projet de recherche du système de raccordements croisés n’a qu’à contacter M. Serge Bilodeau.

Thématiques associées
analysecanalisationseaueaux uséeségoutégoutstravauxvérification

  Fil de nouvelles