Publiée le

Mise à jour du programme de subvention pour l'achat de couches lavables

Après dix années d’existence, la Ville de Victoriaville a décidé d’appliquer des modifications à son programme de subvention de couches lavables afin de le rendre plus accessible à la population. Parmi les nouveautés, il faut mentionner le retrait de l’obligation d’acheter un minimum de 20 couches et la possibilité d’acquérir des couches de seconde main.
Victoriaville applique des ajustements à son programme de subvention de couches lavables

"En ajustant ce programme, nous désirons prendre en considération la réalité des parents et répondre concrètement à leurs besoins spécifiques. Certaines familles n’ont pas nécessairement la capacité financière de faire l’achat de 20 couches lavables, alors que d’autres en ont peut-être déjà reçu une certaine quantité en cadeau et désirent simplement en acheter quelques-unes de plus. Cette mise à jour permettra à plus de parents de profiter du programme grâce à sa grande flexibilité", mentionne monsieur Patrick Paulin, conseiller municipal et président du comité consultatif de la Politique familiale.

 

Subvention jusqu'à 200$

Dans cette nouvelle mouture du programme de subvention, la Ville de Victoriaville s’engage à rembourser 75% du montant total dépensé pour l’achat de couches réutilisables et autres produits complémentaires pour une somme maximale de 200$ pour des couches neuves et de 70$ pour des couches de seconde main.

À noter que les factures émises par des particuliers ne seront pas acceptées et qu’il ne sera possible d’obtenir qu’une seule subvention par enfant, comme auparavant.

 

Les produits complémentaires aussi admissibles

"Afin de favoriser l’utilisation de couches lavables sur une plus longue période, le programme inclura dorénavant le remboursement d’une partie des produits complémentaires comme des couvre-couches imperméables, des doublures et inserts, un seau à couches, des feuillets, du détergent pour couches lavables et autres. Nous croyons que plus l’expérience globale sera positive, plus les parents voudront persévérer dans cette voie. Et il faut rappeler que ce type de couches est parfois méconnu du grand public et qu’il a grandement évolué au fil des ans", ajoute monsieur Paulin.

 

De plus en plus à la mode

La Ville note un certain engouement pour ce type de couches depuis les dernières années, alors qu’il y a eu une augmentation des demandes de subvention passant de 20 en 2013 à 37 en 2016.

"La version précédente du programme ne permettait pas l’achat de couches de seconde main. Puisque la subvention a notamment comme objectif de contribuer à la lutte contre l’appauvrissement des familles, nous avons choisi d’intégrer les couches de seconde main afin de permettre aux parents de s’en procurer à moindre coût. Je continue de penser qu’une couche jetable de moins est un déchet de moins! En développement durable, chaque geste compte", précise le maire de Victoriaville, monsieur André Bellavance.

Il faut savoir qu’une couche jetable est utilisée durant approximativement cinq heures, mais qu’elle prend entre 300 et 500 ans à se décomposer dans un site d’enfouissement.

 

Effectuer une demande en toute simplicité

Toute personne qui désire effectuer une demande de subvention n’a qu’à remplir le formulaire qui se trouve dans les bâtiments municipaux et dans certains centres de santé ou organismes dédiés aux familles de même que sur le site Web de la Ville de Victoriaville.

Une preuve de résidence ainsi qu’une preuve de naissance du poupon sont exigées par la Ville, tout comme la facture originale de l’achat.

Remplir le formulaire

 

"Nous désirons rendre ce programme le plus accessible possible et, pour ce faire, nous offrons maintenant une nouvelle façon pour soumettre une demande, soit directement en ligne par le biais du site Web de la Ville. C’est simple, écologique et efficace", conclut monsieur Bellavance.

Thématiques associées
aide financièrebébébébéscouchescouches lavablesdéveloppement durableécogestesécologieenfantsfamillefamillesprogrammesubvention

  Fil de nouvelles