Publiée le

La vidange des fosses septiques en milieu résidentiel prise en charge par Gesterra dès 2018

Dès 2018, l’ensemble des fosses septiques en milieu résidentiel de la MRC d’Arthabaska, incluant Victoriaville, seront vidangées par Gesterra. Cette décision prise par le conseil des maires de la MRC d’Arthabaska vise à tirer profit des infrastructures publiques détenues par les municipalités par l’entremise de son partenaire privilégié Gesterra. À terme, cette nouvelle orientation vise une disposition appropriée des boues et des eaux usées en respect des enjeux économiques, environnementaux et légaux.
La vidange des fosses septiques en milieu résidentiel prise en charge par Gesterra dès 2018

GesterraProfitant d’un modèle unique au Québec, les municipalités de la MRC d’Arthabaska sont propriétaires des équipements nécessaires pour la disposition adéquate des boues de fosses septiques par l’entremise de Gesterra.

Cette décision permet d’investir dans des équipements publics, dont les retombées économiques et environnementales serviront les résidents des municipalités concernées.

 

Un nouveau calendrier de vidange des fosses septiques

Dès le 1er janvier 2018, les vidanges de fosses septiques se dérouleront systématiquement tous les 2 ans pour les bâtiments occupés ou utilisés de façon permanente et tous les 4 ans pour les bâtiments occupés ou utilisés de façon saisonnière.

Ce calendrier de vidange répond aux normes dictées par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques par l’entremise du Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées (Q-2, r. 22).

Des vidanges supplémentaires et des vidanges d’urgence pourront être réalisées sur demande en contactant la municipalité où est située la fosse.

Pour le préfet de la MRC d’Arthabaska, cette prise en charge de la vidange des fosses septiques s’inscrit directement dans la vision de développement durable.

MRC d'Arthabaska"Reconnues pour leurs engagements en matière de développement durable, les municipalités souhaitent adopter une procédure uniforme pour disposer de manière appropriée des boues et des eaux usées. En mettant en commun les vidanges, des économies d’échelle pourront être réalisées sur le coût unitaire de la vidange en optimisant les déplacements des camions." a indiqué M. Lionel Fréchette, maire de Sainte-Hélène-de-Chester et préfet de la MRC d’Arthabaska.

Plus d'infos sur Gesterra.ca

 

Une 4e voie pour la gestion des matières résiduelles

Pour le citoyen, la façon de fonctionner s’inspirera de la gestion du compost, de la récupération et des déchets, soit que le calendrier de collecte et la facturation seront transmis par les municipalités aux propriétaires.

Les coûts reliés à ce service seront ajoutés au compte de taxes.

Par souci d’offrir le coût unitaire le plus juste, le coût de vidange sera en moyenne de 118$, variant d’une municipalité à l’autre selon la distance du camion à parcourir et le relief de la municipalité. Ces éléments ont un impact sur les coûts de transport lors de la vidange.

Plus d'infos sur Gesterra.ca

 

Des gains environnementaux

Cette décision réjouit les organismes environnementaux, notamment la Corporation pour la promotion de l’environnement de la rivière Nicolet, COPERNIC.

"Nous sommes très heureux de cette décision. En effet, une meilleure gestion des boues sur le territoire apportera un impact certain et positif sur la préservation de la qualité des milieux aquatiques et donc sur la santé des citoyens. Cette initiative rejoint une des actions identifiées dans le plan directeur de l’eau du bassin versant de la rivière Nicolet, soit l'application du règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées. Nous travaillons déjà dans ce sens avec plusieurs municipalités de la MRC." a indiqué Karine Dauphin, directrice générale de COPERNIC.

 

Rencontres d’information

Les citoyens intéressés d’en connaitre davantage peuvent consulter la section spéciale accessible en ligne.

De plus, 2 rencontres d’information sont organisées:

  • le 30 mai à 19h30 à la salle municipale de Notre-Dame-de-Ham (25, rue de l’Église);
  • le 7 juin à 19h30 au Club de l’âge d’or de Victoriaville (2 rue Drouin).

 

À propos de la MRC d’Arthabaska

La MRC d'Arthabaska rassemble 22 municipalités et plus de 72,000 habitants. Elle est située au Centre-du-Québec et couvre une superficie de près de 2,000 km2. La MRC constitue une institution municipale régionale qui permet à ses municipalités locales, de milieux urbain et rural, de concevoir en concertation l’aménagement du territoire et de planifier leur développement à plus grande échelle de manière cohérente et harmonieuse.

Thématiques associées
boueschamp d'épurationcollectede l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiqueseaux uséesfosse septiqueGaudreau EnvironnementGesterraMinistère du Développement durableMRC d'Arthabaskarevalorisationtraitement

  Fil de nouvelles