Publiée le

Coût de la vie: Victoriaville et sa région toujours en bonne position

Le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Arthabaska et la Ville de Victoriaville, en présence de nombreux partenaires, dévoilent les résultats de la troisième édition de l’Étude comparative sur le coût de la vie pour Victoriaville et sa région. Offrant une comparaison entre Victoriaville et Montréal, les résultats permettent de mettre de l’avant les nombreux avantages à demeurer dans la région.
Messieurs André Bellavance, maire de Victoriaville, Alain St-Pierre, préfet de la MRC d’Arthabaska, et Luc Dastous, directeur général du CJE Arthabaska, ont participé au dévoilement de la 3e édition de l'Étude comparative sur le coût de la vie pour Victoriaville et sa région, entourés des représentants du comité de travail, Messieurs Eric Pinette, agent de migration, Patrick Paulin, conseiller municipal et Jean-François Morissette, directeur du Service de l'aménagement du territoire de la Ville de Victoriaville.

"Nous sommes très fiers d'avoir réalisé une troisième étude démontrant encore une fois que notre région a de nombreux avantages à offrir. Nous remercions la Ville de Victoriaville de nous avoir de nouveau soutenus dans ce projet important pour le coffre à outils de Place aux jeunes." précise Luc Dastous, directeur général du CJE Arthabaska.

En 2017, le CJE Arthabaska, en collaboration avec la Ville de Victoriaville, a travaillé à cette troisième édition permettant à nouveau de comparer Victoriaville et Montréal.

"Les résultats obtenus placent Victoriaville et sa région en excellente position en ce qui concerne la qualité de vie de ses citoyens. L'étude nous offre des arguments quantifiables afin de promouvoir notre région, convaincre les gens de venir s'y installer et ainsi contrer l'enjeu de manque de main-d'oeuvre que vivent présentement les villes québécoises." affirme Monsieur André Bellavance, maire de Victoriaville.

 

Revenu et coût de la vie

Parmi les résultats obtenus dans le cadre de l’étude, on constate que bien que le revenu moyen soit de 32,222$ à Victoriaville et de 36,748$ à Montréal, les données sur le coût de la vie font en sorte de réduire l’écart entre les deux régions.

Par exemple, une famille de quatre personnes dans la MRC d’Arthabaska doit dépenser 37% de son salaire pour se nourrir, se loger et de se déplacer, alors que ce taux est de 58% à Montréal. Pour qu'une personne seule qui travaille à temps plein puisse combler ses besoins de base à Victoriaville, il faut qu'elle ait un salaire horaire minimal de 12,62$, alors que ce chiffre est de 15,44$ à Montréal.

 

Accès à la propriété

Autres résultats intéressants, le coût annuel moyen d'une maison unifamiliale à Montréal (31,367$) est plus grand que le salaire moyen après impôt (30,203$). Il est donc pratiquement impossible pour une famille avec un seul salaire ou une personne seule d'être propriétaire.

Au contraire, dans la MRC d’Arthabaska, il en coûte en moyenne 11,326$ par année pour posséder une maison unifamiliale, soit environ 1,000$ de plus que ce qu'un quatre et demi coûte annuellement à un locataire à Montréal.

Enfin l'étude 2017 s'est intéressée à l'attachement des résidents envers leur région. Un sondage réalisé auprès de 134 personnes a permis de démontrer que les citoyens de la région sont attachés à leur municipalité pour différentes raisons telles que l'accès à la propriété, la proximité de leur réseau familial, la faciliter de se déplacer, les espaces verts et le sentiment de confiance envers leurs voisins.

En 2006, le CJE Arthabaska réalisait la première étude comparative sur le coût de la vie entre les régions de Victoriaville et de Montréal. L'étude ayant connu un vif succès, étant même repris par d'autres régions, le CJE Arthabaska s'est engagé à la maintenir à jour afin que les acteurs socioéconomiques de la région puissent s'y référer.

Une deuxième édition a été réalisée en 2011 mettant en lumière les enjeux importants du vieillissement de la population et du manque de main-d'oeuvre. Enjeux toujours actuels considérant que la proportion des personnes âgées entre 20 et 49 ans est passée de 42% en 2001 à 33% en 2016.

"La pérennité de cette démarche est très importante. Au-delà des chiffres et des qualificatifs, les données recueillies dans cette étude deviennent un atout important pour les gens d'affaires qui auraient à faire du recrutement. Toutes les régions du Québec tentent de se démarquer dans un contexte où chacune souhaite attirer de la main-d'oeuvre. Voilà des arguments mesurables pour faire pencher la balance en faveur de Victoriaville et sa région" ajoute Monsieur Patrick Paulin, conseiller municipal à Victoriaville et membre du comité de travail de l'Étude comparative sur le coût de la vie.

Vous pouvez consulter ci-bas l'étude complète présentant des données, entre autres, sur l'accès aux services, le logement, le loisir et le milieu communautaire.

Consulter l'étude

Thématiques associées
Amène ton mondeargentCJE Arthabaskacoût de la viecoûtsenjeuxétudefinanceshabitations unifamilialeslogementsmain-d'oeuvreMRC d'ArthabaskarevenusVictoriaville et sa régionVille de Victoriaville

  Fil de nouvelles