Publiée le

Un quartier de Victoriaville passe à 40 km/h pour la saison estivale

La Ville de Victoriaville ira de l'avant avec un projet pilote visant à diminuer la limite de vitesse permise des véhicules à 40 km/h pour le secteur Colonial. Du mois de mai à septembre, divers aménagements seront mis de l’avant afin d’atténuer la vitesse dans le quadrilatère formé par la route de la Grande-Ligne, le boulevard Pierre-Roux, la rue des Lys et la rivière Bulstrode.
La Ville de Victoriaville est à préparer un plan d'aménagements incitant les automobilistes à réduire leur vitesse en deçà de 40 km/h dans le secteur Colonial. On aperçoit la conseillère du district, madame Caroline Pilon, en compagnie du président du Comité des transports et conseiller municipal, monsieur Alexandre Côté, ainsi que de monsieur Daniel Bossé, technicien en signalisation.

"À la suite de commentaires obtenus de la part de résidentes et résidents du secteur, ainsi que de divers constats, nous avons pris la décision de faire l’essai d'abaisser la limite de vitesse à 40 km/h sur ces rues locales. Nos quartiers résidentiels sont des milieux de vie où se côtoient quotidiennement les piétons et les cyclistes de tous âges, les personnes à mobilité réduite et les automobilistes. Il est important que tous puissent se sentir en sécurité et du même coup éviter les risques de blessures graves. Nous évaluerons les résultats au terme de l'été", mentionne monsieur André Bellavance, maire de Victoriaville.

 

Parmi les mesures d'atténuation incitant les conducteurs à diminuer leur vitesse, la Ville installera, au cours des prochaines semaines, des dos d’âne, des bacs à fleurs massifs et des panneaux de signalisation de limite de vitesse. Un radar pédagogique sera également positionné sur la rue des Roses afin d'informer les conducteurs et les sensibiliser à ralentir. Des panneaux d'arrêt supplémentaires seront aussi placés au coin des rues des Jonquilles et des Bégonias, ainsi qu’à l’intersection des rues des Glaïeuls et des Lys. L'éclairage et le réseau cyclable feront aussi l'objet d'améliorations.

Il faut savoir que la probabilité de décès d'un piéton heurté par un conducteur est de 70% à 50 km/h et les risques baissent à 25% si ce dernier circule à 40 km/h. Les limites de vitesse ne sont pas fixées de façon arbitraire. Au contraire, elles sont établies en fonction des limites physiologiques humaines, comme la perception visuelle et le temps de réaction, des lois de la physique et de l'environnement routier. 

 

"Nous avons été à l'écoute de la population. Une consultation publique ayant eu lieu en janvier dernier et un sondage en ligne ont permis de bien cerner la problématique et d'arriver à une analyse précise de la situation, permettant d'améliorer le partage des rues entre tous les types d'usagers. D'ailleurs, il y a eu une belle participation des gens du secteur. J'invite maintenant les automobilistes à demeurer à l'affût et à surveiller les panneaux installés à l'entrée du quartier résidentiel. La limite de vitesse doit être respectée jusqu'à ce qu'un panneau indique une modification, comme à l'approche du parc situé sur la rue Arsène ou à la sortie du quartier", signale madame Caroline Pilon, conseillère municipale du district Parc-de-L'Amitié.

 

Une consultation publique s'est tenue le 29 janvier dernier au Carré 150. Ce fut l'occasion pour des dizaines de résidentes et résidents de signaler des problématiques liées à la circulation au sein du quartier et de préciser des solutions potentielles. Le tout s'est déroulé en présence de madame Caroline Pilon, conseillère municipale du district Parc-de-L'Amitié, et de monsieur Alexandre Côté, conseiller municipal et président du Comité des transports.
Thématiques associées
aménagementautomobilesboulevard Pierre-Rouxcomité des transportsconsultation publiquelimites de vitesserivière Bulstroderoute de la Grande-Lignerue des Bégoniasrue des Glaïeulsrue des Jonquillesrue des Lysrue des Rosessecteur Colonialsécuritésignalisationtransportvéhiculesvitesse

  Fil de nouvelles