Publiée le

Le Conseil jeunesse de la MRC d’Arthabaska s’intéresse à la persévérance scolaire

Lors de sa plus récente rencontre de travail, tenue le 9 janvier dernier, le Conseil jeunesse de la MRC d’Arthabaska (CJA) a débuté sa réflexion relative à la problématique du décrochage scolaire en se questionnant sur les actions municipales qui favoriseraient la persévérance et la réussite scolaires.
Réunis à l’hôtel de ville de Victoriaville, les membres formant le tout premier Conseil jeunesse de la MRC d’Arthabaska écoutent avec grande attention la représentante de la TRECQ, madame Caroline Dion, lors de la séance de travail du 9 janvier dernier.

Pour les soutenir dans cette démarche, les jeunes ont fait appel à madame Caroline Dion de la Table régionale en éducation du Centre-du-Québec.

Après avoir tracé un portrait rapide de la région, madame Dion a interrogé les onze membres du CJA en rappelant que la persévérance scolaire est influencée par des déterminants regroupés en quatre catégories de facteurs bien définis,soit:

  • la personne elle-même
  • le milieu scolaire
  • le milieu familial
  • la vie communautaire, là où le jeune citoyen grandit.

"D’une part, si plusieurs facteurs sont touchés négativement pour un même individu, cela influence directement sa persévérance scolaire et ses études. D’autre part, plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle de soutien auprès des jeunes et collaborer avec le milieu scolaire pour favoriser leur intérêt à l’obtention d’un diplôme scolaire; les municipalités font partie de ceux-ci", de mentionner monsieur Simon Boucher, président du CJA, maire de Sainte-Clotilde-de-Horton et élu responsable des questions jeunesse à la MRC d’Arthabaska.

"En février prochain se tiendront différentes activités dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire. J’invite les municipalités et l’ensemble des acteurs concernés à poser des gestes qui stimuleront notre jeunesse à maintenir leurs efforts à l’obtention d’un diplôme.

On constate que la réussite scolaire a un impact direct sur la qualité de vie des citoyens et leur implication sociale, d’où l’importance d’agir ensemble", de dire le préfet de la MRC et maire de Saint-Albert, monsieur Alain St-Pierre.

Lors de ses prochaines séances de travail, le CJA approfondira cette question et celle de la protection de l’environnement. Puis, un peu plus tard au printemps, ses membres soumettront des recommandations au Conseil de la MRC qui viseront à inviter les 22 municipalités à agir afin de favoriser les études et offrir un environnement meilleur pour l’avenir de cette jeune génération.

À propos du Conseil jeunesse

Thématiques associées
conseil jeunesseMRC d'Arthabaskadécrochage scolairepersévérance scolaireréussiteécoleCaroline Dionmilieu scolaireréflexionjeunessejeunesadolescentsTable régionale de l'éducation du Centre-du-Québec (TRECQ)

  Fil de nouvelles