Les arbres

 

Un arbre pour chaque nouvelle construction

Chaque printemps, le Service de l'environnement remet gratuitement un arbre aux propriétaires de nouvelles constructions résidentielles.

L'arbre remis possède un diamètre de +/- 25mm, et il est sélectionné par le propriétaire parmi une liste d'espèces pré-sélectionnées par l'arboriculteur de la Ville.

Le contact initial avec les nouveaux propriétaires s'effectue automatiquement via un envoi postal, à partir de la liste des permis admissibles délivrés l'année précédente.

 

Tirage annuel de 300 arbres

En plus de l'arbre remis systématiquement à tous les nouveaux propriétaires, la Ville de Victoriaville procède à un tirage de 300 arbres à tous les mois de mai. Ce tirage est ouvert à l'ensemble des propriétaires résidentiels de Victoriaville.
Participer

ATTENTION! Les gagnants du tirage des années précédentes ne sont pas admissibles.

 

Plantation d'arbres

Plantation d'arbres par la Ville de Victoriaville
Chaque année, la Ville de Victoriaville procède à la plantation de centaines d'arbres au printemps et à l'automne. Ce travail est réalisé sous la supervision d'un arboriculteur certifié qui veille à la bonne sélection des espèces en harmonie avec l'environnement choisi.

 

Avant de planter un arbre, il est nécessaire de planifier l'endroit de plantation en fonction des besoins de l'arbre:

  • Ensoleillement
  • Type de sol
  • Zone de rusticité

Consultez notre liste de suggestions d'arbres pour connaître lesquels se prêtent bien à une plantation sur les terrains résidentiels.

 

Prévoir l'espace nécessaire

Il est important de considérer la taille de l'arbre à maturité, afin que celui-ci conserve la distance nécessaire avec les bâtiments et les fils électriques à proximité.

Par exemple, il faut éviter de planter les arbres à grand déploiement sous les fils électriques.

 

Faire appel à Hydro-Québec au besoin

Si des branches sont à tailler afin de dégager votre arbre des fils électriques, vous devez faire appel à Hydro-Québec avant de procéder aux travaux d'élagage.

Si la situation représente un risque substantiellement pour la sécurité, il serait qu'on vous demande d'abattre votre arbre. Dans ce cas, vous devrez vous référer à un professionnel et demander votre permis gratuit auprès de la Ville.

 

Et les racines?

Les racines d'arbres ne brisent pas les tuyaux d'égout ni les fondations des bâtiments qui sont faits de matériaux résistants. Cependant, elles peuvent s'infiltrer dans les fissures déjà présentes.

 

Informations complémentaires

Guide de la plantation d'arbres

Logo Arbres CanadaPlanter des arbres est non seulement une belle chose à faire, c'est aussi une façon personnelle d'aider à améliorer l'environnement. La plantation d'arbres n'est pas difficile si vous suivez ces simples étapes et... contribuez à plus de verdure!

Télécharger

 

Le bon arbre au bon endroit

Logo Hydro-QuébecRéussir votre aménagement paysager, c’est la simplicité même si vous procédez par étapes. Comme c’est le cas pour tout autre projet, réaliser un aménagement paysager pratique et sécuritaire exige une planification réfléchie.

Télécharger

 

Entretien des arbres

Entretien des arbres à Victoriaville
Savez-vous comment entretenir correctement vos arbres?

 

Quand procéder à l'élagage?

Feuillus Avril, mai, octobre, novembre
Conifères Toute l'année (sauf lors de grands gels)
Arbres à fruits Février, mars
Arbres à fleurs Après la floraison
Haies de cèdres Juin, juillet

 

Avant d'amorcer des travaux d'élagage, exigez des référencez afin de vous assurer que vous confiez vos arbres à un élagueur professionnel.

 

Dois-je demander un permis?

Aucun permis n'est nécessaire pour élaguer jusqu'à 30% de la cime.

Au-delà de 50%, il s'agit d'un étêtage, une pratique illégale. Dans ce cas, il est suggéré de vérifier si l'arbre est admissible à l'abattage.

L’abattage illégal d’arbres est sanctionné par une amende d’un montant minimal de 500$, auquel s’ajoute un montant de 100$ ou 200$ par arbre abattu illégalement, jusqu’à concurrence de 5000$.

 

Informations complémentaires

  Conseils pratiques sur l'élagage**, incluant:

  • Les types de tailles
  • Les techniques à connaître
  • Comment couper une grosse branche?
  • À qui confier vos arbres?

 

  L'étêtage des arbres, une pratique à bannir, incluant:

  • Le permis requis par la Ville
  • Les conséquences sur les arbres:
    • Carie
    • Pourriture
    • Insolation
    • Risque de bris
    • etc.
  • Abandon de la taille "en boule"

** Avant d'amorcer des travaux d'élagage, exigez des références afin de vous assurer que vous confiez vos arbres à un élagueur professionnel.

 

L'agrile du frêne

L'agrile du frêne a déjà tué des millions de frênes en Amérique du Nord. Télécharger le dépliant

 

L'agrile du frêne est un coléoptère envahissant extrêmement destructeur qui attaque et tue toutes les espèces de frênes, mais pas les sorbiers, qui ne sont pas des frênes même si leur nom anglais mountain ash peut laisser croire le contraire.

L'agrile du frêne a déjà tué des millions de frênes en Amérique du Nord.

Victoriaville a inventorié près de 700 frênes sur son territoire, et heureusement aucun d'entre eux n'est touché pour l'instant. À titre préventif, nos arboriculteurs installent chaque année des pièges, afin d'intervenir rapidement si une infestation survenait.

Télécharger le dépliant

 

Enregistrez vos frênes

Victoriaville veut être proactive par rapport à la problématique de l'agrile du frêne, afin de protéger la population de frênes sur son territoire. C'est pourquoi elle a mis sur pied un formulaire permettant aux citoyens de soumettre la localisation et l'état des frênes dont ils sont propriétaires.
Enregistrer mes frênes

À quoi ressemble un frêne?

 

Règlements et obligations

Obligation de planter un arbre

Zonage, article 6.6.1. Télécharger

La cour avant ou la marge de recul avant minimale d'un terrain doit être garnie d'au moins un arbre par 20 mètres linéaires de façade ou partie de 20 mètres linéaires de façade. Ces arbres devront avoir un diamètre minimum, lors de la plantation, de 25 millimètres, mesuré à 300 millimètres au-dessus du niveau du sol, et une hauteur minimum de 1,5 mètre. Ils peuvent être répartis en façade du terrain, de façon linéaire, ou à la discrétion du propriétaire.

Pour tout terrain ne répondant pas à ces prescriptions, quiconque obtient un permis de construction pour un terrain vacant doit planter des arbres de façon à satisfaire ces prescriptions. Ces arbres devront être plantés dans les 18 mois de l’émission du permis de construction.

Le présent article ne s’applique pas dans les zones où la marge de recul avant, indiquée à la grille des spécifications, est inférieure à 3,5 mètres.

 

Le remplacement des arbres

Zonage, article 6.6.2. Télécharger

Tout arbre abattu avec l’autorisation de la Ville sur un terrain où l’on ne retrouve pas un arbre aux 200 m² et où l’on ne retrouve pas un arbre au 20 mètres linéaires de façade doit être remplacé par un arbre répondant à toutes les exigences de la présente section. L’arbre doit être remplacé dans un délai de 12 mois calculé à partir de la date de délivrance du permis, par l’autorité compétente.

 

Implantation des arbres

Zonage, article 6.6.3. Télécharger

Les essences d'arbres énumérées ci-après ne peuvent être plantées en deçà de 15 mètres, sauf en zone agricole, de toute ligne de terrain ou d'une servitude pour le passage des infrastructures d'aqueduc ou d'égouts ou d'une fondation:

  • les peupliers;
  • les saules;
  • l'érable argenté et érable à Giguère.

L’implantation d’un arbre à haute tige doit respecter le triangle de visibilité. De plus, elle doit respecter une distance minimale de:

  • 3 mètres du pavage d’une rue, sans jamais empiéter le fossé, ni l’emprise de rue;
  • 3 mètres d’un trottoir;
  • 1,5 mètre d’une borne-fontaine;
  • 1 mètre d’une ligne avant.

 

L'abattage des arbres

Zonage, article 6.6.4. Télécharger

L’écimage et l’étêtage des arbres sont proscrits.

L'abattage des arbres est assujetti aux contraintes suivantes:

  1. l'arbre doit être mort ou dépérissant; ou
  2. l'arbre doit être dangereux pour la sécurité des personnes, toutefois si un élagage permet de rendre l’arbre sécuritaire, l’étêtage doit être priorisé à la coupe complète de l’arbre; ou
  3. l'arbre doit être une nuisance pour la croissance et le bien-être des arbres voisins de plus grande ou de même valeur; ou
  4. l'arbre doit causer des dommages à la propriété publique ou privée. Une preuve écrite d’un expert reconnu dans son champ d’expertise devra être fournie par le requérant ; ou
  5. l'arbre doit être nécessairement abattu dans le cadre de l'exécution de travaux publics; ou
  6. l'arbre doit être nécessairement abattu pour la réalisation d'un projet de construction ou d'aménagement autorisé par la Ville.

    Dans le cas où un arbre est abattu dans le cadre de la réalisation d’un aménagement, il doit être remplacé par un arbre ayant un diamètre minimum, lors de la plantation, de 40 millimètres, mesuré à 300 millimètres au-dessus du niveau du sol, et une hauteur minimum de 200 centimètres.

  7. l’arbre doit être situé à 2 mètres ou moins d’un solage ou à 1 mètre ou moins d’un bâtiment accessoire.

Dans la zone 1029 R, il est interdit de couper des arbres pour réaliser un aménagement ou implanter une construction complémentaire. La superficie déboisée pour implanter une habitation et son aire de stationnement ne peut être supérieure à 300 mètres carrés. Cette superficie est définie par une ligne reliant le tronc des arbres résiduels et la ligne de rue.

En plus de l’amende prévue au règlement, un arbre coupé en contravention du présent article doit être remplacé par un arbre de 60 millimètres de diamètre, mesuré à 300 millimètres au-dessus du niveau du sol et d’une hauteur minimum de 300 centimètres.

Le présent article ne s’applique pas à un boisé, situé en zone agricole, dont la superficie est de 0,5 hectare ou plus.

 

Protection des arbres lors de travaux

Zonage, article 6.6.5. Télécharger

Lors de travaux de construction, de déblai ou de remblai, les mesures préventives minimales suivantes doivent être prises de façon à assurer la protection des arbres en place:

  1. Sur l’emplacement où des travaux de construction sont effectués, l’abattage d’arbres est autorisé à même le permis de construction, dans les cas suivants :
    1. les arbres sont situées sur l’emplacement de la futur construction, de l’emprise pour les services d’utilité publique, de l’accès à la propriété et de l’aire de stationnement hors rue;
    2. les arbres sont situés dans un périmètre dont la limite, par rapport au mur avant du bâtiment projeté, est située à 7,5 mètres et, par rapport aux murs latéraux et arrière du bâtiment, à 6 mètres;
    3. les arbres sont à moins de 1 mètre des surfaces pavées ;
    4. les arbres sont à moins de 1,5 mètre d’un usage ou d’une construction accessoire ;
    5. les arbres sont situés à l’emplacement projeté du champ d’épuration et à 3,5 mètres de cet emplacement ;

      Au-delà des espaces mentionnées ci-haut, les contraintes sur l’abattage des arbres de l’article 6.6.4 s’appliquent et un permis d’abattage est donc requis.

  2. Avant de permettre l'accès à la machinerie lourde, on doit:
    1. procéder à l'abattage des arbres autorisés par le permis de construction;
    2. délimiter une voie d'accès que les opérateurs devront respecter;
    3. protéger les arbres situés près des aires de manoeuvre avec des planches de bois disposées verticalement autour du tronc puis attachées les unes aux autres;
    4. pour limiter la compaction du sol, protéger les arbres situées près des aires de manoeuvre en disposant un minimum de 100 millimètres d’épaisseur de copeaux de bois sur le système racinaire, soit trois mètres au pourtour des arbres.

  3. L'entreposage de tout matériau pouvant empêcher la libre circulation de l'air, d'eau ou d'éléments nutritifs à moins de 3 mètres du tronc d'un arbre est interdit.
  4. Un arbre ne peut servir de support lors des travaux de construction, l'agrandissement, de rénovation, de déplacement ou de démolition d'un bâtiment.
  5. Lors des travaux de terrassement, de remblais, de déblais, on doit faire une demande de permis d’abattage pour les arbres de 10 centimètres de diamètre et plus mesuré à 1,3 mètre du plus haut niveau de sol.
    1. si le niveau du sol doit être rehaussé de 450 millimètres ou plus autour des arbres à conserver, installer autour de l'arbre un réseau de tuyaux de drain agricole perforé en forme de roue de chariot (colimaçon), et ce, sur toute la surface du système racinaire. Cette surface se calcul à partir du diamètre du tronc de l’Arbre mesuré à 1,3 mètre du plus haut niveau du sol. Établir un rayon équivalent à dix centimètres pour chaque centimètre de diamètre du tronc. Du gravier perméable ou du sable doit être appliqué sur ce réseau de tuyaux jusqu’au niveau désiré (voir figures 20.1 et 20.2);
      Voir les figures 4a et 4b tirées du Bureau de Normalisation du Québec (BNQ) NQ 0605-100-IX/2001 Partie IX ; Conservation des arbres et des arbustes lors de travaux d’aménagement et de construction.
    2. si le niveau du sol doit être rehaussé de 100 millimètres à 450 millimètres autour des arbres à protéger, disposer un enrochement de pierre concassée d’un diamètre de 50 à 100 millimètres sur toute la surface du système racinaire;
    3. si le niveau du sol doit être rehaussé de 100 millimètres ou moins, utiliser un matériel perméable comme le sable ou le gravier;

  6. Si le niveau du sol doit être abaissé autour des arbres à conserver, on doit procéder à une coupe adéquate des racines endommagées par une méthode reconnue par un expert en arboriculture.

 

Coupe d'arbres dans les zones à urbaniser

Zonage, article 6.6.6. Télécharger

  1. À l’exception des cas autorisés à l’article 6.6.4, il est interdit de couper un arbre sur un terrain non subdivisé ou sur l'emprise d’une rue projetée non subdivisée, sans l’obtention d’un permis de lotissement et sans la signature d’une entente relative à des travaux municipaux, telle que spécifiée au règlement concernant les ententes relatives à des travaux municipaux.
  2. Après l’obtention du permis et la signature de l’entente, il sera autorisé de déboiser l’emprise de rue prévue au cadastre ainsi qu’une bande de 5 mètres maximum de part et d’autre de ladite emprise, et ce, aux fins de dépôt de matériel d’excavation.
  3. La coupe d’arbres est cependant autorisée dans le cadre de travaux d’arpentage, de sondage ou de forage réalisés aux fins d’une demande de permis ou de la signature d’une entente relative à des travaux municipaux, ainsi que dans le cadre de travaux réalisés par la Ville.
  4. De plus, sur un terrain adjacent à une rue, aucun arbre ne peut être abattu tant qu’un permis de construction n’a pas été émis pour la construction d’un bâtiment principal sur ce terrain.

 

Conservation des arbres

Zonage, article 6.6.7. Télécharger

La taille des arbres est assujettie aux contraintes suivantes:

  • L’élagage des arbres doit être réalisé selon les normes et techniques reconnues d’élagage sans nuire à la santé des arbres. L’écimage ou l’étêtage est prohibé. (Règl.1045-2013, a. 10)
  • Un arbre peut être étêté si celui-ci représente un danger. Si la technique de l’étêtage est utilisée, un certificat d’autorisation est requis.

 

Entretien et sécurité

Zonage, article 6.6.8. Télécharger

Lorsqu’un arbre ou une de ses parties constitue un danger pour la vie, la santé ou la sécurité publique, le propriétaire de l’arbre doit effectuer les travaux requis dans un délai maximal de sept jours calculé à partir de la date de délivrance, par l’autorisé compétente, d’une lettre ou un autre moyen de communication avisant le propriétaire de son obligation de faire les travaux requis sur ledit arbre.

La Ville se réserve le droit de procéder à la coupe de branches sur des arbres privées qui nuisent à ses infrastructures telles que les panneaux ou affiches diverses.

Thématiques associées
environnementarbrearbresagrile du frênetiragearboriculteurplantationélagageracinesentretienpermisabattageétêtagefrênecoupe