Agrile du frêne

 

L'agrile du frêne?

L'agrile du frêne est un coléoptère envahissant extrêmement destructeur qui attaque et tue toutes les espèces de frênes, mais pas les sorbiers, qui ne sont pas des frênes même si leur nom anglais mountain ash peut laisser croire le contraire.

Cet insecte est arrivé au Québec par voie maritime au tournant du millénaire. L’espèce, indigène en Chine, au Japon, en Corée et en Russie, est très envahissante en Amérique du Nord.

En l’absence de prédateurs assez efficaces pour contrôler sa population, l’insecte, à l’état larvaire, fait subir des dommages fatals à toutes les espèces de frêne. En effet, si les adultes ne s’attaquent qu’aux feuilles de l’arbre, les larves, elles, creusent des galeries qui détruisent la couche sous l'écorce (le cambium) responsable de transporter les éléments nutritifs et l'eau dans l'arbre.

L'agrile du frêne a déjà tué des millions de frênes en Amérique du Nord.

En chiffres

2 à 5 ans

Espérance de vie d’un frêne, selon son âge et l'étendue de l'infestation.

10 km

Distance que peut parcourir un agrile adulte au cours de sa vie. Généralement, l’insecte reste à proximité de l’endroit d’où il a émergé. C’est toutefois le déplacement de produits (bois de chauffage, copeaux et branches) par l’homme qui accélère sa progression sur le territoire.

15,000

Frênes abattus sur l’île de Montréal depuis 2011, dont 5 379 en 2016.

18 M$

Somme investie à Montréal en 2016 pour lutter contre l’agrile du frêne.

Interdiction d'abattage ou d'élagage

Pour prévenir une éventuelle propagation de l’agrile du frêne, la Ville de Victoriaville demande à la population de ne pas procéder à l’abattage et l'élagage des frênes entre le 30 avril et le 1er octobre.

Pourquoi?

Un arbre abattu ou élagué émet une phéromone qui attire l’insecte. En évitant l'abattage ou l’élagage, on limite les risques de propagation de l’agrile du frêne, et on favorise la survie des frênes sur notre territoire.

L'opération doit obligatoirement avoir lieu durant l'hiver (1er octobre au 30 avril), période où l'insecte n'est pas actif.

Si vous devez absolument procéder à l'abattage ou l'élagage d'un frêne durant la période proscrite, contactez la Ville de Victoriaville pour obtenir une autorisation.

Merci de votre précieuse collaboration!

 

Interdiction de déplacer du bois de chauffage provenant d'une autre région

Pour éviter la propagation de l'agrile du frêne, il est interdit de déplacer du bois de chauffage (de toutes les essences) provenant de l'extérieur de la région.

 

La situation à Victoriaville

La présence de l’agrile du frêne a été confirmée en juillet 2019 à Victoriaville et est possiblement présente depuis 3-5 ans. Le premier foyer d’infestation constaté est situé dans le nord-est de la Ville.

Dans la liste des lieux règlementés1 au Québec par le gouvernement du Canada, toutes les MRC de la région Centre-du-Québec (5) et plus de 25 autres MRC s’y retrouvent. L’insecte a été détecté dans les villes de Drummondville, Sherbrooke et Québec en 2018, puis à Plessisville en 2019.

À Victoriaville, on recense près de 700 frênes dans les rues, parcs et pistes cyclables. Mais ce chiffre ne prend pas en compte les arbres des boisés urbains appartenant à la Ville et les frênes relevant du domaine privé ou institutionnel.

En d’autres mots, il est difficile d’établir de façon précise la canopée de frênes sur le territoire, mais il est estimé qu'ils représentent environ 10% des arbres urbains.

Depuis 2016, la Ville a mis en ligne un formulaire invitant sa population à déclarer les frênes présents sur leur terrain afin de bonifier l’inventaire de la Ville. En août 2019, presque 150 frênes privés ont été inventoriés avec cet outil.

1 Zones réglementées afin de mettre en oeuvre et d'appliquer des mesures qui restreignent le déplacement de produits ligneux pouvant être infestés hors des lieux où l'agrile du frêne a été repéré. Ces mesures sont nécessaires pour les raisons suivantes : ralentir la propagation de l'insecte, préserver la santé des arbres et des forêts du Canada et éviter que les industries des pépinières, du bois d'oeuvre et du tourisme, ainsi que les municipalités subissent des pertes d'ordre économique.

 

Actions concrètes

Pour lutter contre la propagation de l'agrile du frêne, plusieurs comportements doivent être observés par l'ensemble des citoyens.

Tout d'abord, identifiez les frênes présents sur votre terrain.

Vidéo éducative pour l'identification des frênes (produite par la Ville de Québec). Pour des exemples réels, voici une simple recherche Google Photos.

 

Je possède au moins 1 frêne

Enregistrez vos frênes

Frêne sur fond transparent

Victoriaville veut être proactive par rapport à la problématique de l'agrile du frêne, afin de protéger la population de frênes sur son territoire. C'est pourquoi elle a mis sur pied un formulaire permettant aux citoyens de soumettre la localisation et l'état des frênes dont ils sont propriétaires.
Enregistrer mes frênes

À quoi ressemble un frêne?

 

Une fois vos frênes inscrits au registre municipal, nous vous demandons de:

  1. Vérifier la présence de symptômes indicateurs de l'agrile:
    1. dégarnissement et dépérissement de la cime;
    2. éclaircissement du feuillage;
    3. apparition de pousses à la base de l’arbres;
    4. fendillement vertical de l’écorce;
    5. apparition de trous de sortie en forme de "D" sur les arbres;
    6. surabondance de samares.
  2. Décider de traiter ou non vos frênes s'ils vous semblent en santé;
    1. En cas de doute, contactez le Service de l'Environnement.
  3. Respecter l'interdiction d'abattage ou d'élagage en vigueur;
  4. Transporter et gérer adéquatement les résidus d’abattage afin d'éviter la propagation. Consultez le règlement pour les détails;
  5. Prévoir le remplacement des frênes sur votre propriété; des arbres de remplacement seront offerts gratuitement par la Ville.
  6. Respecter l'interdiction de déplacement de bois de chauffage (de toutes les essences) provenant d'une autre région.

 

Mes frênes semblent en santé, que dois-je faire?

Dans ce cas, vous devez décider si vous traiterez vos frênes ou non. L'utilisation du TreeAzin est autorisé sans permis à Victoriaville.

Si vous souhaitez traiter vos frênes, sachez qu'ils doivent être traités aux 2 ans, et que le traitement doit être réalisé entre le 15 juin et le 31 août.

Les entreprises offrant ce traitement peuvent être trouvées sur le site BioForest. Le coût varie entre 4$ et 8$ du centimètre de diamètre.

Si vous décidez de ne pas traiter vos frênes, l’abattage (dans la période prescrite, bien entendu) sera nécessaire quand ceux-ci seront atteints.

Il est à noter qu'un budget devra être prévu pour l’abattage de vos frênes dans les prochaines années. Un permis (gratuit) est requis pour procéder à l’abattage.

 

Je ne possède pas de frêne sur mon terrain

Dans ce cas, nous vous demandons simplement de respecter l'interdiction de déplacement de bois de chauffage (de toutes les essences) provenant d'une autre région.

Thématiques associées
agrile du frênefrênearbresinsecteslutte antiparasitaireenvironnementvégétationélagageboisarboriculturepropagationabattage